La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Climat : le Togo abrite Week-Eco 2021, la jeunesse francophone outillée pour relever les défis

67

La troisième édition de Week-Eco, rendez-vous annuel du plus grand forum des jeunes francophones sur le climat en Afrique, s’est ouverte ce jeudi 12 août au Togo à Atakpamé (région des Plateaux). L’ouverture a été présidée par Pinizi Kossi, représentant au maire de la commune Ogou1, Kouigan dzigbodi.

Durant quatre jours, Week-Eco 3 se veut d’être un rendez-vous du partage de connaissances pratiques et d’expériences entre pairs. Il vise à renforcer un réseau solide de jeunes francophones porteurs de projets innovants dans la lutte contre les changements climatiques.

« Mon équipe et moi visons un dialogue intra et intergénérationnel permanent au sein de la jeunesse francophone engagée dans la lutte contre les changements climatiques et aspirons à un développement durable de nos communautés respectives. Nous nous sommes donnés pour objectif depuis maintenant 4 ans de mettre en lumière les projets des jeunes auprès des partenaires, de créer régulièrement un cadre d’échange entre nous jeunes pour faciliter un réseautage pour pouvoir innover, améliorer et répliquer des initiatives climats dans les pays francophones », décline le promoteur, Claude Sodokin.

Cette année plusieurs jeunes, au total 50 venus de plus de 10 pays, participent à ce forum, organisé et coordonné par Ecolotrip et supporté par d’autres organisations de jeunesse de l’Afrique francophone.
Le forum permettra aux jeunes de partager leurs expériences, leurs besoins et apprendre les uns des autres afin de faire avancer leurs propres campagnes et initiatives climatiques à la fois localement et mondialement.

« Ici nous sommes à ce forum pour pouvoir apprendre sur des innovations des domaines du changement climatique et aussi réseauté avec les jeunes de différents pays pour étendre si possible nos activités et impacté nos communautés. Mais déjà au Bénin nous avons mené plusieurs initiatives sur l’agroferesterie installant plusieurs plantations. Nous avons aussi mis en place un projet du nom de abeilles pour la vie qui est un projet de sensibilisation d’un grand nombre de jeunes sur l’importance de l’abeille sur l’environnement », a précisé John DARI promoteur d’Apiservices Monde, spécialisé dans l’agrobusiness spécialement sur l’agriculture et l’agroferesterie qui sont des secteurs à fort impact environnemental au Bénin.

 

Durant les travaux, plusieurs sessions plénières vont amener les participants à présenter leur projet avec des périodes de restitutions brèves. Aussi ces jeunes vont discuter sur des sujets comme l’impact du changement climatique sur des secteurs ou des industries spécifiques, sur les énergies renouvelables, la place de l’eau dans les sociétés et comment la protéger, le rôle de la biodiversité dans la lutte contre les changements climatiques, le CO2 et les écotechnologies, sans oublier l’économie circulaire.

Occasion pour ces jeunes de renforcer leur capacités sur les compétences en matière de campagne, de la gestion d’événements, de la mobilisation, de la prise de parole en public et savoir comment faire des plaidoyers dans le domaine climatique et les avantages du réseautage.

L’initiative a été rendue possible grâce à Ecolotrip, une organisation crée en 2015. Elle a, à ce jour formé plus de 400 jeunes, sensibilisé plus de 10.000 jeunes et facilité la mobilité internationale de plus de 20 jeunes dans la francophonie à travers le monde.

Au sortir du forum, un document officiel de la Week-Eco sera élaboré et pour être soumis sous forme de déclaration de la jeunesse au Youth Summit pré-COP à Milan et COY 16 , COP 26 à Glasgow.

commentaires
Loading...