La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

La Marine nationale bénéficie d’une embarcation rapide de type SILLINGER 765 PRORAID de la France

La France offre au Togo une embarcation rapide SILLINGER 765 PRORAID ce 7 juillet 2022 à la Base marine de Lomé, qui s’inscrit dans le cadre des liens de coopération militaire qu’elle entretient avec le Togo.

La cérémonie a été présidée par le Capitaine de Vaisseaux MAYO Kossi, Chef d’État-major de la Marine, représentant le Chef d’État-major général des Forces Armées Togolaises, en présence du Colonel Régis LACROIX, Attaché de Défense près l’Ambassade de France au Togo.

D’une longueur de 7.65 mètres et d’une largeur de 3.04 mètres, l’embarcation SILLINGER est équipée de deux moteurs d’une puissance de 200 chevaux chacune.

METOCOB 4

Ce matériel évalué à 100 millions de Francs CFA, constitue sous un angle opérationnel, un outil adapté pour des interventions dynamiques et rapides en mer.

Dans son allocution, le Capitaine de Vaisseau MAYO Kossi, représentant le chef d’État-major général des Forces Armées Togolaises a exprimé sa profonde gratitude au chef des armées pour « sa vision globale et stratégique qui a permis le renforcement de la gouvernance du secteur maritime faisant de l’économie bleue, un des piliers du développement économique de notre pays ».

Pour l’Attaché de Défense près l’Ambassade de France au Togo, ce don de matériels est le résultat des efforts conjoints des deux pays dans la lutte contre la piraterie maritime.

« Toujours couronnés de succès, vos efforts ont permis progressivement de réduire l’insécurité dans les eaux territoriales togolaises en arrêtant physiquement des pirates, ce que peu de marines du Golfe de Guinée peuvent se féliciter d’avoir réalisé »,a-t-il mentionné lors de son mot de circonstance.

Pour marquer le transfert de propriété de la France au Togo, un acte de remise a été signé entre les deux personnalités.

L’émergence du Port Autonome de Lomé parmi les grands ports africains et sa prospérité s’expliquent en partie par la sécurité des eaux togolaises assurée par la marine nationale dont l’efficacité a permis la libération du navire G DONA 1 détourné de sa destination en 2019 par des pirates.

Dans son discours, le Chef d’État-major de la Marine a également fait part de la « mobilisation de la Marine nationale sous l’impulsion de Madame le Ministre des Armées et du chef d’État-major général des Forces Armées Togolaises, pour la liberté de la navigation et du commerce maritime au Togo ».

commentaires
Loading...