L’ANAT célèbre la journée mondiale de l’albinisme à travers un atelier de vulgarisation des engagements internationaux du Togo en faveur de l’inclusion des personnes atteintes d’albinisme

Date:

Le monde entier célèbre ce mardi 13 juin 2023, la journée internationale de l’albinisme. A l’occasion de cette célébration, qui est à sa 9ème édition, l’Association nationale des personnes atteintes d’albinisme au Togo (ANAT) a organisé un atelier de vulgarisation des engagements internationaux du Togo en faveur de l’inclusion des personnes atteintes d’albinisme.

Instaurée par les Nations Unies, la célébration de cette 9ème édition de la journée internationale de l’albinisme axée cette année sur le thème:  « l’inclusion, fait la force » a permis à l’ANAT de vulgariser les instruments internationaux auxquels le Togo est partie et qui visent à promouvoir l’inclusion des personnes atteintes d’Albinisme.

L’ANAT, à travers cet atelier, vise à contribuer à une meilleure prise en compte des personnes atteintes d’albinisme au Togo dans les actions de l’Etat à travers la feuille de route gouvernementale 2020-2025. C’est aussi l’occasion pour les membres de l’ANAT de vulgariser les engagements internationaux du Togo en faveur de l’inclusion des personnes atteintes d’albinisme, d’envisager les stratégies de mise en œuvre desdits engagements.

 

« Les instruments internationaux sont les résolutions du conseil des droits de l’homme des Nations Unies des résolutions de l’Assemblée générale des Nations Unies et des recommandations de l’examen périodiques et universel du conseil des droits de l’homme d’une part et sur le plan africain. Il y a les résolutions de la commission africaine des droits de l’homme et des peuples ainsi que le plan d’action de l’Union Africaine sur l’albinisme qui ont recommandé à tous les Etats membres des Nations Unies et de l’Union Africaine dont le Togo est membre. Ces instances demandent que ces Etats puissent prendre plusieurs mesures visant à faire la sensibilisation pour faire connaître l’albinisme et également de pouvoir prendre des mesures pour faciliter l’accès aux soins, à l’emploi, à l’éducation, et à l’insertion économique et professionnel des personnes atteintes d’Albinisme. Malheureusement nous nous sommes rendu compte que les différents acteurs notamment les départements ministériels qui devraient mettre en œuvre ces différentes recommandations faites aux Etats ne sont vraiment au courant de l’existence de ces instruments donc nous avons voulu faire cet atelier pour rappeler justement que tous ces instruments internationaux demandent à l’État de pouvoir mettre en place un certain nombre de choses visant à améliorer les conditions de vie des personnes atteintes d’Albinisme » a relevé le président de la ANAT, M. Souradji Ouro-Yondou.

En effet, l’union africaine recommande d’élaborer un plan d’action national pour l’albinisme. Le processus a commencé à la suite d’un plaidoyer auprès du gouvernement mais aujourd’hui nous souhaitons vraiment qu’à travers les actions de plaidoyer que nous voulons faire dans le cadre de cette journée que ce processus soit accéléré pour que nous obtenions ce plan d’action à la fin de l’année parce que d’autres États l’ont déjà élaboré » a mentionné le président de l’ANAT.

Le Gouvernement représenté par le ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, salue cette initiative de l’ANAT et s’engage à s’investir davantage à ses côtés afin de gagner le pari de l’inclusion sociale et économique des personnes atteintes d’albinisme.

 

A cet effet, la ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, représentée par madame Tabiou Yigma, chef division protection des personnes handicapées, a relevé que son département a entamé depuis un temps, sur instruction de madame le premier Ministre, une concertation pour l’élaboration d’un plan d’action national sur l’albinisme dans notre pays. Ce plan d’action qui sera porté par le gouvernement s’inspirera du plan d’action de l’Union Africaine sur l’albinisme 2021-2031 et des recommandations des Nations Unies pour l’inclusion des personnes atteintes d’albinisme.

 

La stigmatisation et la discrimination des personnes atteintes d’Albinisme sapent aujourd’hui leur inclusion sociale. Ainsi en 2020, l’ANAT à travers une enquête élaborée auprès des personnes atteintes d’Albinisme à Lomé, a révélé que 62 % de personne disent avoir été victime d’un acte de stigmatisation ou de discrimination et dans les milieux ruraux, ce taux avoisine les 100 pour cent. 

 

L’ANAT à travers cet atelier lance un appel à l’ensemble de la communauté nationale pour dire que les personnes atteintes d’Albinisme sont des personnes comme tout le monde c’est seulement la couleur de la peau qui fait la différence et donc il ne doit pas avoir la place à la stigmatisation ni à la discrimination de ces personnes.

 

Pour la représentante du ministre de l’action sociale, l’inclusion de toutes les couches sociales est primordiale pour les autorités de notre pays. Cette volonté manifeste du gouvernement s’inscrit dans les actions notamment : la prise en compte des personnes atteintes d’albinisme dans le dernier recensement général de la population; la prise en compte des personnes atteintes d’albinisme dans les projets et programmes visant les populations vulnérables. La définition d’une stratégie opérationnelle de mise en œuvre desdits engagements avec le concours de tous les acteurs.

Dans le cadre de la célébration de cette 9e édition, l’association des personnes atteintes d’Albinisme au Togo (ANAT,) a prévu d’organiser une campagne digitale pour faire de la sensibilisation et passer des messages autour du thème l’inclusion fait la force. Elle a initié à Lomé comme à l’intérieur, des émissions radiophoniques pour sensibiliser les populations. Des actions de plaidoyer sont aussi prévues pour rencontrer des institutions étatiques et des agences des Nations Unies pour solliciter leur participation effective à la mise en œuvre des recommandations faites par la communauté internationale pour l’inclusion des personnes atteintes d’Albinisme.

 

Aussi une session de formation en droits humains est prévue pour les membres en vue de leur permettre de mieux faire valoir leurs droits dans la société autour d’eux.

 

Il faut dire que les personnes atteintes d’Albinisme sont vulnérables au soleil. Ce qui entraine des conséquences négatives pour leur santé et leur inclusion sociale. 

 

Biscone ADZOYI
Biscone ADZOYIhttp://elitedafrique.com
Biscone Adzoyi est journaliste rédacteur à Elite d'Afrique depuis 2017. Il s’intéresse particulièrement aux questions environnementales et de développement durable
Loading...

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related

L’ANPE recrute un comptable pour un Projet

L’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), recrute pour le compte...

Jeu Promo Réabonnement: Togocom récompense plusieurs de ses abonnés

Togocom a clôturé son Jeu Promo Réabonnement ce vendredi...