La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

 Le Groupe des syndicats autonomes a un nouveau bureau dirigé par Baba Awoula Yati

Le Groupe des syndicats autonomes a tenu ce samedi 6 août 2022, un  congrès extraordinaire sur le thème “Le GSA face aux défis du développement économique et social de notre pays, le Togo” en présence du représentant du ministre en charge du travail, Douamenyo komi.

Celui-ci, au lancement des travaux, a rappelé que la tenue d’un congrès que ce soit ordinaire ou extraordinaire dans la vie d’une organisation syndicale est un moment spéciale pour réfléchir sur la vie de l’organisation et définir les points stratégiques quant à l’avenir pour de nouveaux objectifs à atteindre.

 A l’issue des travaux, les règlements intérieurs du congrès du GSA ont été revus, amendés et un bureau de 17 membres a été mis en place dirigée par M. Baba Awoula Yati.

Ainsi, le représentant du ministre a félicité le nouveau bureau élu et a demandé à Dieu de protéger le nouveau bureau élu. Par la même occasion, il a souhaité l’esprit d’emprunt d’humilité, de travail, d’honnêteté et de l’amour dominent l’organisation.

“Pour ce faire, je voudrais demander aux uns et aux autres que les statuts, les règlements soient l’outil primordial qu’on doit utiliser pour asseoir le syndicat. En-dehors de cela, la culture de l’éducation ouvrière doit être le mot d’ordre du bureau élu” à précisé le représentant du ministre Douamenyo komi.

Le groupe des syndicats Autonomes est en congrès extraordinaire suite au décès de notre secrétaire général camarade Guezo qui est mort en décembre et “Il y avait l’intérim, mais nous avons vu que l’intérim ne faisait rien, c’était un groupe d’amis qui s’amusait et cela fait que le GSA a été suspendu des autres coordination. C’est-à-dire tout ce qu’on fait comme activité syndicale, le GSA est exclu, alors que nous avons beaucoup de membres et nous devons être formé” a précisé Mm Joséphine Patassé, conseillère dans le nouveau bureau élu.

Face à cette situation, il faut une nouvelle équipe dirigeante pour redonner vie au syndicat et par là revoir les textes qui respectent le nouveau code du travail.

Le représentant du ministre Gilbert Bawara a invité les uns et les autres à éviter que de tel événement ne puisse se subvenir à l’avenir. “J’ose croire que les participants qui sont dans cette salle ont de bonnes volontés pour pouvoir conduire et aider le nouveau bureau à faire un travail digne de ce nom afin que le GSA puisse aller de l’avant. Je voudrais vous rassurer que le gouvernement est prêt à vous accompagner dans la suite de cet exercice nouveau et à soutenir toutes les activités du GSA à l’avenir” a t-il fait savoir. 

 Il a par ailleurs invité le nouveau bureau à œuvrer dans le sens de l’apaisement, dans le sens de l’humour et dans le sens de l’amour du prochain.

 Le nouveau secrétaire général élu, M. Baba Awoula Yati, a remercié tous les partenaires, les collègues qui se sont mobilisés pour la réussite du congrès. 

“Nous avions pris des résolutions qui sont entre autres résolutions de nos crises au niveau du centrale syndicale. Après ce congrès, dorénavant, on s’est inscrit maintenant dans la logique de la concertation et du dialogue, un moment donné, on peut avoir des problèmes, mais ils faut qu’on discute pour trouver des solutions à nos problèmes. Ce qui est important pour nous, c’est la défense des droits des travailleurs” a-t-il précisé. 

Il a par ailleurs invité les autres secrétaires généraux qui n’ont pas pris part à ce congrès à rejoindre le rang afin de faire chemin ensemble pour faire face aux défis dont la formation au niveau ouvrière.

 Le bureau est composé de 17 membres et dont des 7 membres des commissions spécialisées pour un mandat de 5 ans renouvelable une seule fois.

commentaires
Loading...