La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le symbolique retour des fils aînés du CEG Kelegougan

269

Éclat de rires, émotions et bons souvenirs ont été les maîtres mots de cette retrouvaille entre la “mère CEG Kelegougan” et la délégation de ses premiers fils (promotion 1997-2001). Ces fils, après presque 20 ans sont revenus ce matin, les bras symboliquement chargés en guise de reconnaissance pour la contribution qu’a apportée ce collège dans ce qu’ils sont aujourd’hui.

“Au tout début, les cours se faisaient dans la maison du directeur fondateur M. Fanidji Amouzou et quand nous avons pris le train en marche, cela s’est déplacé sous les pallaissons jusqu’à ce que ne soient construits ces deux bâtiments en 2000-2001.”, a témoigné M. Samson Tassa Kpakpo, porte parole de l’association, appuyé par ses collègues.

100 litres de détergents liquide, 48 boîtes de 500 ml de gel hydroalcoolique et 30 litres de javels ont été mobilisés et offerts par l’association pour soutenir la lutte contre la Covid-19.

Au delà de la reconnaissance, ce tout premier geste et ceux qui, très prochainement s’en suivront sont motivés par l’envie d’apporter aux élèves les ayant succédés des conditions d’études plus favorables, comme l’a exprimé M. Samson, “nous voulons faire en sorte que ce qui n’avait pas marché à notre temps, ce que nous n’avions pas à notre disposition, nos petits frères puissent l’avoir”.

Selon une autre ancienne élève de la délégation, l’ambiance conviviale au sein de l’école à l’époque a été le ciment qui a pu réunir a nouveau ce groupe d’anciens élèves décidés à fédérer toutes les anciennes promotions afin de faire face aux nombreux défis auxquels est encore confronté le collège.

Situé à quelques pâtés du Stade de Kégue, si le collège d’enseignement général de Kelegougan a la réputation du plus vieux collège de la zone, il est tout aussi le seul et l’unique. Ainsi accueille-t-il plus de 1500 élèves par an à raison de 100 élèves par classe.

Le problème de place reste d’actualité malgré les 5 bâtiments de 3 classes chacunes que compte l’établissement.
L’actuelle directrice Mme Galley Adjowavi Emefa nous explique : “chaque année, les jeunes breveté du CEPD débarquent en grand nombre et comme c’est le seul CEG de la zone, les parents tiennent à ce que les enfants viennent ici.”

Pour pallier ce problème de place, la directrice a entrepris un projet de nouveau bâtiment afin de désengorger ceux d’avant mais ce projet rencontre de sérieux problèmes administratifs qu’elle espère contourner avec l’aide de ses anciens élèves désormais à ses côtés.

Prochaine étape, l’association projette la création d’une bibliothèque, d’une salle d’informatique multifonctions… Ainsi lance t-elle un appel à toutes les anciennes promotions les ayant succédées et à toutes les bonnes volontés afin de venir efficacement en aide aux élèves de CEG. K.

Après les avoir remerciés, la directrice les a confiés au tout puissant pour que leurs actions se fassent pérènnes.

Les dispositifs de lavage des mains du collège, dépourvus de gel et de savons vont pouvoir finalement en être équipés grâce à ses fils aînés.

commentaires
Loading...