La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Lutte contre la drogue : RAPAA met à contribution les journalistes

10

Dans le cadre de la journée internationale de lutte contre la drogue et le trafic illicite de drogue célébrée le 26 juin dernier, l’ONG Recherche Action Prévention des Addictions (RAPAA) a organisé une séance d’information sur la thématique des addictions aux substances psychoactives ce 30 juin à l’endroit des journalistes de l’audiovisuel, de la presse écrite et en ligne.

L’objectif de cette séance est d’informer et d’outiller les personnels des médias sur le phénomène de l’addiction aux substances psychoactives afin qu’ils soient des relais dans la mobilisation contre ce fléau dans une perspective d’éducation du grand public.

«Aujourd’hui, nous sommes avec les professionnels des médias pour toujours continuer cette célébration où nous avons une séance d’échange d’informations et de renforcement de capacités à ce corps qui est porteur de message d’éducation et de sensibilisation de masse. Le thème de cette année qui porte sur le partage des messages sur la drogue pour sauver des vies est tombé à point nommé par rapport à cet engagement de RAPAA à passer le message pour sauver des vies. Aujourd’hui, les journalistes ont pour devoir d’avoir de bonnes informations de pouvoir passer de bons messages, faire tomber les stigmates, les préjugés et permettre à la population d’avoir des informations sûres pour pouvoir se prévenir contre ce fléau qui malheureusement décime la jeunesse » a relevé madame Akoura Kama-Djonna, vice-présidente de l’ONG RAPAA.

La séance a permis aux journalistes participants de comprendre le phénomène de l’addiction aux substances psychoactives, de connaître l’ONG RAPAA, sa mission, ses actions et services d’accompagnement à l’endroit des jeunes togolais et permettre qu’ils soient des relais dans la mobilisation contre les substances psychoactives dans une perspective d’éducation du grand public.

« Nous voulons vraiment que les journalistes aident la population à avoir ces informations pour pouvoir mieux protéger cette jeunesse qui est en train d’être décimer à travers la consommation de ces substances. La consommation de subsistance psychoactive est des produits qui agissent directement sur le cerveau de l’individu et modifie son comportement et le rend inefficace » a lancé la vice-présidente.

Et pour Madame Toure Khadija Catherine, Présidente de l’ONG RAPAA « Lutter pour un monde sans abus de produits psychoactifs nécessite une réplique de tous. Les médias ont un rôle essentiel à jouer pour diffuser des informations vérifiées et fiables, pour dénoncer les idées préconçues et les préjugés, pour éviter la stigmatisation et la discrimination, pour adopter une attitude positive et constructive, pour renforcer la cohésion sociale et porter des valeurs humanistes ».

Ainsi, les journalistes sont invités à se joindre à la lutte pour aider l’ONG à venir à bout de cette situation qui décime la jeunesse togolaise. La séance a été soutenue par le centre national anti-drogue (CNAD) avec la présentation d’un des modules de la séance.

L’Organisation Non Gouvernementale Recherche Action Prévention Accompagnement des Addictions (RAPAA) est une association créée le 06 août 2013. Elle a pour vocation de mener des activités de recherche action et de prévention sur les addictions. Elle entend proposer des actions d’accompagnement et de prise en charge psycho sociale des personnes en situation de dépendance.

commentaires
Loading...