La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Un journaliste un arbre: l’acte 3 a connu un grand succès 

52

Dans le souci de sensibiliser les populations à planter des arbres pour rétablir l’équilibre environnemental. Le Maire Kovi Adanbounou et sa Commune d’Agoè-Nyivé 1 en collaboration avec les journalistes grâce à l’appel du président de l’UPF-Togo, Laïc Lawson ont ce mercredi 1er juin 2022 mis en terre des plants sur le site du 1er Bataillon d’Intervention Rapide.

L’initiative vise à accompagner le gouvernement togolais dans sa sa Campagne de Reboisement. Comme à l’accoutumée et à travers l’acte 3 du projet « un journaliste, un arbre », le ministre de la communication, le maire de la commune Agoé 1 et plusieurs autorités politiques, privées et militaires ont respecté la tradition en mettant en terre ce 1er juin des arbres.

 

Le maire de la commune d’Agoè-Nyivé 1, Kovi Adanbounou, le président de l’UPF-Togo, Loïc Lawson, le Commandant du 1er BIR Lt-col Tchangani Atafaï et le ministre de la communication, Akodah Ayewouada ont témoigné l’intérêt de planter des arbres pour redonner une nouvelle vie à la planète et par la notre pays.

 

Pour le Ministre de la communication et des médias, Akodah Ayewouandan, « Il s’agit d’apporter plus de possibilités à l’Etat afin de nous accompagner dans la lutte contre la désertification. On a commencé sur le site du BIR ce matin, la cérémonie continuera sur d’autres sites de la Commune« , a indiqué Kovi Adanbounou, Maire de la Commune d’Agoè-Nyivé 1.

Agoè-Nyivé 1, la Commune du Ministre Akodah Ayewouandan, a prévu de mettre en terre 1200 plants pour rétablir la biodiversité.

 

« Nous sommes tous concernés par le réchauffement climatique. Nous sommes tous concernés par la rareté des pluies et voir leur violence même et tout cela est dû à un déséquilibre environnemental. Le reboisement contribue à le rétablir et à favoriser un environnement plutôt sain. Participer à cette campagne dans ma commune avec les acteurs qui sont sur le terrain au jour, le jour, est juste ma modeste contribution« , a-t-il confié.

 

Conscient du danger que court la planète, le président de l’UPF-Togo a invité la presse à se sacrifier pour sauver la biodiversité. 

 

“Il s’agit de mettre des plants en terre, mais aussi de les entretenir. C’est l’autre défi pour lequel on va se battre. Nous lancerons ce débat prochainement pour amener non seulement le gouvernement, mais aussi chaque partie prenante à prendre soin de ces plants que nous mettons sous terre chaque 1er juin” a réitéré Loïc Lawson, Président de l’UPF-Togo.

Depuis quelques années, le gouvernement togolais lutte pour redonner une nouvelle couverture végétale à son paysage. Pourquoi le ministère de l’environnement ainsi que plusieurs associations et société civile se mobilisent pour répondre à l’ambition du Togo qui vise à planter 21 millions d’arbres à travers le pays

commentaires
Loading...