La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Une semaine de couvre-feu : diminution spectaculaire des cas de contaminations de Covid-19

35

Dans le souci de briser les chaînes de contamination et de transmission de la Covid-19 dans le pays, le gouvernement togolais a imposé depuis le 20 décembre et jusqu’au 5 janvier 2021 de couvre-feu de 22 h à 5 h du matin, décrété dans le Grand-Lomé, pour la célébration des fêtes de fin d’année.


Cette décision a pour objectif de réduire les interactions sociales et de permettre la réduction des cas de contamination. Mais la décision reste incompréhensible au sein de la population qui le juge draconien et contre la liberté humaine.


Pour le gouvernement, l’objectif de ces mesures de couvre-feu et d’interdiction des grands rassemblements est de réduire dans une certaine mesure, les contacts. Et ceci découle d’une série de constats : on connaît les conditions dans lesquelles sont organisées les fêtes et la plupart des événements festifs et grand public. On sait également que beaucoup de contacts non protégés sont liés à des événements festifs qui ont plutôt lieu le soir, des moments où l’on a d’ailleurs tendance à faire moins attention, à se relâcher dans le respect des gestes barrière, avec ses amis ou en famille, rapporte vert-Togo. 


Depuis le 20 décembre que le gouvernement a institué le couvre-feu dans le grand Lomé, neuf (09) personnes seulement sont déclaré positives sur 756 testées portant le nombre total de cas positifs à 3 555. 
Trente-six (36) guéris ont été enregistrés portant le nombre total de patients guéris de COVID-19 à 3 261. Le nombre de décès reste inchangé à 68. Le nombre de cas actifs est de 226. Un total de 173 642 tests de laboratoire a été effectué sur toute l’étendue du territoire national.


Ce nombre a diminué au vu des contaminations antérieures et reste encourageant pour la suite si le couvre-feu se généralise et est strictement respecté par les populations. Car lors des moments de fête, les gestes barrières sont moins respectés et le risque de contamination est grand.

Pour le gouvernement, il s’agit à travers cette mesure, d’appeler à la vigilance en ces moments de fête, de peur d’assister à une flambée incontrôlable de la pandémie sur l’ensemble du territoire togolais. Ceci malgré tous les efforts fournis à ce jour. Selon le ministre de l’Économie et des finances, Sani YAYA, lors du point sur la gestion financière de la pandémie de Covid-19 dans le pays, déjà 107 milliards de FCFA ont été éjectés dans la riposte contre la pandémie de la COVID-19 au Togo.


Dans ce contexte et afin de garder une population en bonne santé après l’euphorie des fêtes de fin d’année, décréter un couvre-feu sur les périodes à haut risque devient une alternative louable du gouvernement. Il est donc nécessaire que chaque citoyen respecte les mesures mises en place en de respectant le couvre-feu, les mesures prescrites et veiller au respect des différentes mesures barrières.

commentaires
Loading...