La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

A Aklakou, les jeunes outillés pour la sauvegarde de l’environnement

506

Les problématiques de la dégradation de l’environnement préoccupent beaucoup des organisations, des associations, des ONGs, qui depuis longtemps militent pour en trouver une solution.

Ce phénomène de dégradation de l’environnement ne trouvera gain de cause si ceux-ci ne mènent pas des actions auprès des populations à la base. Conscient du danger, l’Association Togo Tourisme et Développement initie depuis quatre ans déjà des actions sur le terrain pour arriver à ces fins.

Ils étaient ce samedi 6 juillet à Aklakou dans la préfecture des lacs, 75 km de (Lomé) capitale du Togo autour du thème « autonomisation de la Femme ». Dénommée journée « Femme pour Femme », elle est organisée en collaboration avec la Fondation Mablé Agbodan, Global exploration, Ecojogging, Livingstone, Ecotech, CivicBag et d’autres organisations de défense de la dégradation de l’environnement. 

Plusieurs activités ont marqué l’évènement dont une course Ecojogging, occasion qui a permis de sensibiliser la population d’Aklakou sur les dangers des dépotoirs sauvages et des sachets plastiques, l’importance de l’artisanat par la Fondation Mablé Agbodan et des causeries entretenues par la représentante de la maison de formation Livingstone sur la violence faite aux femmes, la santé sexuelle, les grossesses précoces et surtout l’autonomisation de la femme.

Les jeunes d’Aklakou ont été sensibilisé sur le rôle et l’importance de l’artisanat dans leur vie, la protection de l’environnement, la sécurité alimentaire et l’autonomisation de la femme.

Mablé AGBODAN s’adressant à la population d’Aklakou

Mablé AGBODAN, la Promotrice de la Fondation Mablé Agbodan a invité les jeunes d’Aklakou à s’intéresser à la protection de l’environnement, et de faire de ce domaine une activité génératrice de revenu.

Pour elle « La valorisation du recyclage conduit à la création de nouvel emplois et permet également de gagner de l’argent. Cependant, il est important de faire comprendre aux habitants d’Aklakou que si les sachets plastiques qui sont jetés par exemple sont rassemblés, ils peuvent leur rapporter de l’argent. Et c’est également la même chose dans le domaine de l’artisanat, car tout ce qui est délaissé l’artisan peut le collecter et en faire un produit nouveau qui peut être vendu ».

Pour cette quatrième édition 43 jeunes venus de la Hollande mènent des activités pour aider la communauté d’Aklakou à venir à bout de certains problèmes notamment scolaires, sanitaires et environnementales.

Messan Ekue et le chef de la délégation Hollandais s’adressant à la population d’Aklakou
Messan Ekue et le chef de la délégation Hollandais s’adressant à la population d’Aklakou

Pour Messan Ekue Leopold, natif du milieu, le Président de ”Global exploration” et l’initiateur de l’évènement « L’Environnement fait partie de l’une de nos priorités à Global Exploration, car nous avons constaté que nos populations, celle d’Aklakou en particulier mangent très mal, pas par manque de nourriture mais faute de mauvaises habitudes alimentaires. Et en plus de cela, l’environnement dans lequel ils siègent n’est pas vraiment propre alors que cela interagit négativement sur leur santé alimentaire. Je citerai entre autres : la mauvaise gestion des sachets plastiques, des déchets ménagers et surtout leur ignorance vis-à-vis des problèmes liés aux changements climatiques. Et donc face à tous ses problèmes environnementaux, c’est de notre devoir entant que citoyen togolais mais également entant que natif de la localité de jouer notre partition.  D’où cette rencontre avec plusieurs acteurs du secteur de l’environnement au Togo ».

Les jeunes Hollandais et la population d'Aklakou dansent ensemble
Les jeunes Hollandais et la population d’Aklakou dansent ensemble

Felix Tagba, le promoteur d’Ecojogging, a expliqué le bien-fondé de la délocalisation des activités d’Ecojogging dans les localités; qui pour lui permet de faire connaitre le mouvement à la population des localités hors de la capitale et surtout leur montré pourquoi il est important de pratiquer cette activité d’Ecojogging qui procure santé physique et santé environnementale. A l’occasion les activités d’Ecojogging explique Felix Tagba, ont permis à lui et son équipe de débarrasser plus de 100 kg de déchets à l’environnement.

Les jeunes de d’Aklakou convaincu des dangers que constituent l’utilisation des sachets plastiques et les dépotoirs sauvages veulent pas s’arrêter là. Ils envisagent mettre sur pied un bureau de suivi, qui après va continuer les sensibilisations et l’assainissement de la localité.

Un match de football a clôturé l’événement de la journée. Remporté par les filles hollandaise (3-1) les filles de la fondation Mablé Agbodan au tir au but, temps réglementaire (0-0).   

Leopold Ekue remettant le trophée à l'équipe gagnante
Leopold Messan Ekue remettant le trophée à l’équipe gagnante

 Apres l’étape d’Aklakou, la délégation hollandaise se rendra dans quelques villes du Togo tels que Atakpamé, Kpalimé, Kanté et Kara où ils participeront à la fête traditionnelle Evala.

commentaires
Loading...