La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Contact Elite vertical

Les ODD une opportunité pour la protection des Droits Humains

10

Une centaine de jeunes participants du second sommet des jeunes africains sur les ODD se sont réunis autour d’un panel  avec pour thème « Jeunes, Pouvoir, Action, Expériences dans la défense des ODD comme les droits Humains pour tous » pour partager leurs vécus dans la mise en œuvre des ODD au service des Droits Humains.

Parrainé par Amnesty International, ce panel a été animé par Diakhoumba Gassama, Coordinatrice Régional Jeunesse et Activisme à Amnesty International.

Les panelistes ont chacun rappellé leur expérience nationale et les actions qu’ils mènent dans leur différents pays afin de ne laisser personne pour compte avant de lancer un appel aux jeunes à se battre pour prendre leur place afin que la mise en œuvre des ODD ne se fasse pas sans eux.

Hamed Kayode Alabi, responsable de Youth Champion Nigeria a rappelé qu’avec de l’engagement et surtout beaucoup d’innovations, les jeunes ont pris le devant des ODD au Nigéria et sont ceux qui poussent les decideurs à l’action.

Marc ABOFLAN, journaliste du Togo a indiqué pour sa part qu’au Togo, il y a un élan national général en faveur des ODD. « Les gouvernants ont pris leur responsabilités pour faire des ODD, la ligne directrice du Plan National de développement en plus de présenter chaque année un rapport volontaire au Forum Politique de Haut Niveau, le secteur privé s’engage de plus en plus et ce sont des entreprises qui ont le plus fait la publicité des ODD au Togo et la société civile s’est regroupée également pour ne laisser pour compte personne. Les ODD sont devenus une sorte de mode dans laquelle toutes les dynamiques d’où qu’elles soient aujourd’hui s’inscrivent. Même s’il y a beaucoup de choses qui restent à faire pour faire de ces slogans ODD une réalité, une chose est certaine, tout le monde a connaissance des ODD et essaye de faire sa part» a-t-il relaté.

La sud-africaine est revenue sur l’importance d’utiliser les espaces d’expressions de la jeunesse tel les réseaux sociaux pour partager les expériences, les histoires d’impacts et non les selfies et autres. A chaque fois que les jeunes sont confrontés à des problèmes ou qu’ils sont témoins de violations de droits de l’homme, ils doivent le faire savoir au monde entier.

Les ODD ne doivent laisser personne pour compte a conclu la Mme Makhouba en insistant sur le fait que les droits de femmes, des personnes en situation de handicap, des jeunes, des enfants et des LGBTI doivent être protégés dans le cadre de la mise en œuvre des ODD.

 

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...