La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

La lutte contre les mutilations génitales féminines une arme pour mettre fin à l’excision au Togo

420

Le Comité Inter Africain sur les pratiques traditionnelles ayant effet sur la santé des femmes et des enfants, CIAF/Togo a organisé une conférence débat dans le cadre de la journée internationale tolérance zéro aux Mutilations Génitales Féminines (MGF) célébrée chaque 06 février.

La conférence placée sous le thème : « traduire les décisions politiques en actions concrètes à la base pour accélérer l’atteinte de la tolérance zéro aux MGF en 2030 », vise à porter à la connaissance de la population, la loi No 98-016, portant interdiction des mutilations génitales féminines.  Ces  pratiques sont communément appelées excision au Togo.

Soucieux de protéger les droits fondamentaux, CIAF/Togo a mis un document dans les différentes langues locales d’alphabétisation  notamment en Tem, Kabyè, Ewé et en français facile en vue de vulgariser les différents textes condamnant  ces pratiques déshonorantes pour la gente féminine.

Dr Kombaté dans sa communication pour la circonstance a invité les participants à apporter leur contribution dans la réalisation des Objectifs du Développement Durable (ODD), singulièrement l’ODD  3, 4, 5 et 16.

Pour madame la présidente du CIAF/Togo l’observation des décisions politiques en action concrète donnera des capacités et du pouvoir aux femmes et aux filles  d’éliminer toutes formes de pratiques néfastes telles que les mariages d’enfants et les mutilations génitales féminines.

Ces pratiques engendrent des conséquences néfastes notamment les infections, l’hémorragie, la stérilité et le décès des milliers de filles et femmes chaque année dans le monde.

radiolomé

commentaires
Loading...