La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Festival international CLAP IVOIRE :  Elisabeth LEMOU et Noussougnon Matthias représentent le Togo

61

Le rideau est tombé ce samedi 7 Août 2021 sur la cinquième édition de la semaine nationale du cinéma togolais. Pour cette édition, les représentants du Togo au festival international CLAP IVOIRE ont été dévoilés au public togolais.

Ainsi selon la décision du jury présidé par Mm Anite Kossa Lelly, dans la catégorie film fiction, le film Ménézé de Elisabeth LEMOU, occupe la première place et dans la catégorie film documentaire, l’assaut des vagues de Noussougnon Matthias occupe la première place et ces deux films représentent le Togo au festival international CLAP IVOIRE en Côte d’Ivoire. 

Le directeur national de la cinématographie, Dénis Koutom se félicite de la réussite de cette édition et a félicité les lauréats retenus pour le festival international CLAP IVOIRE, qui selon lui fait partie des attributions de la direction nationale de la cinématographie. « C’est un rendez-vous que nos représentants honorent de leur présence fructueuse. C’est pour cette raison que cette fois encore nous avons tenu à maximiser nos chances dans le sens où il est particulièrement important que la présence togolaise à Abidjan demeure remarquable » a-t-il apprécié.

Selon la présidente de jury, Anite kossa Lelly ces deux films sont sélectionnés suit à des critères qui respectent les normes internationales. « Nous nous sommes basé sur les normes qui sont internationales qui sont les qualités artistiques du film donc tout ce qui est de la direction de la photographie de l’image, du son, tout ce qui est de la mise en scène, des décors, des costumes, tout ceci est pris en compte concernant la fiction, et même au niveau de la post-production, le mixage, les effets spéciaux tout ceci est pris en compte et concernant le documentaire. Nous avons surtout regardé l’originalité de la conduite du sujet parce qu’un documentaire a ces codes et comme vous voyez, les sujets qui ont été primés, ce sont des sujets qui touchent vraiment toute la sous-région ».

Pour le ministre de la Culture et du tourisme, représenté par son directeur de cabinet M. N’Daam Gnazou Germain « vivier d’innovation et de créativité, la semaine nationale du cinéma togolais, que nous nous clôturons ce soir, constitue l’un des espaces culturels les plus ouverts et dynamiques de notre pays. Les défis, les espoirs, les besoins et les attentes que cette semaine, à susciter sont très variés. Ce qui encourage la structuration d’un écosystème audiovisuel local et le développement d’un réseau de jeunes cinéastes ».

Isabelle Lêmou
Elisabeth LEMOU

La soirée a vu primer Passion aveugle de Pirénam Evariste Abalo en deuxième position dans la catégorie film fiction et Dzé ayé de Assignon Amen pour 2 ème film documentaire. Meilleur acteur : Noukounou Kodjo dans le film ”Silence” de Noukounou Kodjo Gagnon et Meilleure actrice : Euréka Nouvi dans le film ”Crépuscule” de Kawe Kaye.

Il faut préciser que les premiers de chaque catégorie, fiction comme documentaire, ont été récompensé avec une somme de cinq cent mille (500 000) plus un trophée, de même les deux de ces deux catégories ont reçu une somme de deux cent mille (200 000) plus un trophée et le meilleur comédien et la meilleure comédienne ont reçu chacun une enveloppe de cent mille.

L’équipe du jury a invité tous ces talents en devenir ou confirmer à se tourner vers la formation pour apprendre et ou pour approfondir leurs connaissances ceci dans le but de rehausser la qualité de leur œuvre, de respecter les normes techniques qui sont universelles en matière d’image, de maîtriser la grammaire du cinéma. Ils ont par ailleurs saisi l’opportunité pour lancer un appel à l’autorité et plaider pour qu’une branche de cinématographique soit ouverte dans le cursus universitaire du Togo.

commentaires
Loading...