La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

FOPAT à kara: les ZAAP à l’honneur

Les producteurs agricoles de la région de la Kara tiennent leur forum depuis lundi à la suite de ceux de la région des savanes, maritime, plateaux et centrale.

 

Les travaux qui vont durer 5 jours permettront, aux délégués venus de toutes les préfectures de la région, de faire le point sur l’évolution de l’agriculture dans la zone qui voit la production s’améliorer d’année en année. Par exemple, en  2022, la production agricole s’est située à 680 602 tonnes contre 658 011 tonnes en 2021 à 160 259 tonnes de céréales, 432 677 tonnes de tubercules et plantes à racines et 87 666 tonnes de légumineuses et oléagineux.

 

Dans la région, on note la poursuite des activités de mise en œuvre de l’agropole pilote de Kara, et la poursuite de l’aménagement de ZAAP dans le cadre de l’initiative présidentielle ” un canton, une ZAAP”, la mise en place de systèmes d’irrigation sur tous les sites ZAAP aménagés pour le développement du maraîchage ; l’aménagement d’un site pilote à Kidjaboun (Préfecture de Dankpen) dans le cadre du schéma directeur de l’agriculture irriguée. On indique aussi l’aménagement de retenues d’eau à des fins de production agricole et d’élevage, l’aménagement des bas-fonds pour la production de riz, la poursuite de la réhabilitation des pistes rurales et le renforcement des capacités de stockage des céréales dans la région.

 

Ces réalisations sont une partie des réponses des difficultés recensées, à savoir l’emergence de nouveaux ravageurs  de types piqueurs-suceurs ( jassides), ayant contribué à la réduction de près de 10% de la production cotonnière de la campagne en cours; l’insuffisance de moyens logistiques ( camions) pour le transport du coton graine; la menace d’envahissement des domaines administratifs des services déconcentrés du MAEDR par les riverains; l’insuffisance et délabrement de certaines infrastructures du MAEDR ( bureaux et logements); l’insuffisance et amortissement du matériel roulant (véhicules et motos de service).

 

A l’avenir, et pour juguler ces problèmes, on envisage au ministère de l’Agriculture, la mise en œuvre de nouveaux projets structurants comme le projet régional d’intégration des marchés agricoles (PRIMA) avec le FIDA, le programme de renforcement de la résilience de la sécurité alimentaire (FSRP/PRSA-Togo) avec la BM, le projet d’aménagement des terres agricoles de la plaine de l’Oti (PATA-OTI) avec la BOAD et la BADEA. On fait valoir aussi l’équipement et l’opérationnalisation du laboratoire d’un centre d’excellence d’Abouda (Kozah) et la poursuite de la reconquête des producteurs pour la relance de la production cotonnière.

 

A Kara, les services spécialisés du ministère de l’Agriculture, les partenaires techniques et financiers et les producteurs vont échanger sur les voies et moyens pour fait progresser l’agriculture dans la région et permettre aux producteurs d’en tirer parti. Le dialogue direct avec le Chef de l’Etat lors de la clôture du forum sera le clou de la rencontre. Les difficultés seront exposées, Faure Gnassingbé tracera des sillons en vue de leur résolution.

 

Il est certain qu’à la fin de ce forum des producteurs de la Kara, le dernier de la série, un round-up sera fait et un récapitulatif des doléances et résolutions de toutes les régions, afin d’avoir une vue d’ensemble sur l’agriculture nationale. Nous y reviendrons.

 

commentaires
Loading...