La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

COP 26 à Glasgow en Écosse : le Togo affûte ses armes

48

Les ministres chargés des transports, de l’environnement, de l’énergie, de l’économie maritime et la présidente de la faitière des communes du Togo ont pris part ce mardi au cabinet du ministère des transports routiers, aériens et ferroviaires à une réunion préparatoire sur la participation du Togo à la COP 26.

Il faut dire que les changements climatiques impactent le mode entier et malheureusement, le Togo en subit aussi ses conséquences. C’est pourquoi en prélude à ce grand rendez-vous sur les changements climatiques organisée par les Nations unies et qui se déroulera du 1ᵉʳ au 12 novembre 2021 à Glasgow en Écosse, le Togo affûte ses armes. Ce qui fonde la rencontre de ces ministres pour situer la position du Togo.

C’est depuis 2015 que le Togo a soumis ses contributions prévues déterminées au niveau national (CPDN). Et conformément à l’Accord de Paris, l’année 2020 marqua le premier cycle de révision de ces contributions déterminées au niveau national CDN). Le Togo, avec l’appui des partenaires techniques et financiers reste fortement engagé contre les changements climatiques.

Le but principal pour les autorités togolaises est d’aligner ces engagements climatiques sur la feuille de route gouvernementale, les priorités du Programme National Développement (PND), et les Objectifs de Développement Durable (ODD).

Ces nouveaux engagements pour le Togo sont la capitalisation de sa contribution qui s’élève à 50,57% de réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030 soit 20,51% pour la cible inconditionnelle et 30,06% pour la cible conditionnelle.

En marge des avancées dans les transports, dans les énergies renouvelables, dans l’agriculture, dans les procédés industriels et dans l’atteinte des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, le Togo a mis en place depuis 2020 la plus grande centrale photovoltaïque de l’Afrique de l’Ouest. Entre autres projets, l’électrification solaire opérationnelle dans les hameaux reculés dénommée Cizo, le développement agrobusiness à travers les agropoles.

Le Togo, avec l’effort engagé des premiers responsables du pays dans presque tous les domaines d’activités, peut se réjouir d’être un bon élève dans l’atteinte des ODD avec le concours des différents partenaires techniques et financiers comme la BID, la BAD, la BOAD, NDC partenarship, le FEM, le FVC, le PNUD, l’UE, la BM

 

commentaires
Loading...