La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Du matériel pour les coopératives des femmes dans la filière de karité

340

C’est parti pour la campagne de karité 2019-2020. La présidente de la filière du Togo (FIKATO), Elisabeth Essodolom Pali-Tchalla a officiellement lancé cette saison au cours d’une tournée qu’elle a effectuée du 27 au 31 Mai 2019 dans les régions productrices du karité.

Elavagnon, Sokodé, Kara et Dapaong sont les principales étapes de cette tournée de la présidente de la filière karité du Togo où elle a offert du matériel aux femmes de plusieurs sociétés coopératives du secteur. Du matériel composé entre autres de tricycles, de bassines, des gants, des bottes, des coupe-coupe, des sacs…etc.

Cette remise du matériel aux groupements de femmes de la filière karité du Togo est le résultat d’un partenariat avec le Programme d’Appui aux Populations Vulnérables (PAPV) voulu par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé. L’opération a pour objectif de booster et sécuriser la production nationale du karité   afin de contribuer par ricochet à l’autonomisation économique des femmes surtout en milieu rural.  Cette démarche vise surtout à garantir des meilleures conditions de vie et de travail des actrices de la filière karité pour contribuer notamment à la réalisation de l’axe 2 du Plan National de Développement (PND) lancé le 04 Mars 2019 par le Chef de l’Etat.

Au-delà de ce matériel, le Programme d’Appui aux Populations Vulnérables (PAPV) et la filière karité du Togo, ont construit des forages au profit de ces sociétés coopératives de la filière karité du Togo. « Il s’agit d’une étape importante dans le vaste programme de durabilité de la filière karité du Togo soutenu par le gouvernement Togolais et ses partenaires », a lancé Mme Pali-Tchalla tout en invitant les femmes à jouer leur partition dans la mise en œuvre du PND.

Classé parmi les 10 premiers pays producteurs du Karité en Afrique, le Togo fait partie de l’Alliance Globale du karité qu’il a intégré en Mars 2018 lors de la 11 ème Conférence mondiale annuelle du Karité tenue du 12 au 14 Mars 2018 à Abuja au Nigéria. Avec son nouveau statut de pays membre de l’AGK, le Togo entend bien faire du karité une culture de rente au même titre que le café, le cacao ou encore le coton.

Depuis Novembre 2017, la présidente de la filière karité du Togo, Elisabeth Pali-Tchalla a procédé au renforcement des capacités de plus de 800 femmes des régions Centrale, Kara et Savanes sur les bonnes pratiques dans le domaine du karité.

On estime en Afrique à plus de 4 Millions le nombre de femmes qui vivent de l’activité du karité. Au Togo, le karité occupe essentiellement les femmes dans la région septentrionale à travers la production et la commercialisation du beurre de karité et de ses produits dérivés.

Source: Courrier d’Afrique

commentaires
Loading...