La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Golfe7 : les occupants illégaux des réserves administratives invités à libérer les lieux pour le démarrage imminent du projet de logements sociaux

La commune du Golfe 7 connaîtra très prochainement un développement urbain sans précédent avec le lancement du projet de construction de logements sociaux. Cependant, pour que ce projet puisse voir le jour, il est impératif de résoudre la problématique des occupants illégaux qui ont pris possession de certaines réserves administratives de la commune. Une rencontre de sensibilisation a donc été organisée à l’endroit de ces occupants illégaux ce mardi 30 janvier 2024 à la mairie d’Aflao-Sagbado.

En effet, Monsieur EDOH Komlan, Directeur du Cabinet du Ministre d’État, Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Réforme Foncière, a conduit une délégation pour une rencontre avec les occupants illégaux de ces réserves administratives de la commune du Golfe 7.

Cette rencontre, qui a eu lieu en présence du Maire, M. Aimé Koffi DJIKOUNOU, des élus locaux membres de la Commission des affaires domaniales du conseil communal et des agents de la Division des services techniques de la commune, avait pour objectif de trouver une issue pacifique à cette situation délicate. M. EDOH Komlan a tenu à expliquer aux occupants illégaux les conséquences de leur présence sur les réserves administratives.

Il est primordial de libérer ces parcelles de l’État afin de procéder à l’exécution des travaux, dont le démarrage est prévu au plus tard début mars 2024. Pour ce faire, deux réserves administratives sont concernées : une à Yokoè-Kopégan d’une superficie de 1,34 hectare, et l’autre à Sagbado-Avoèmé d’une superficie de 2,64 hectares.

Le Maire a, quant à lui, insisté sur l’importance de ce projet pour le bien-être des citoyens de la commune. Il a exhorté les occupants à collaborer avec les autorités et à contribuer activement au développement de la commune. Il est nécessaire de souligner que les réserves administratives ne sont pas des propriétés privées, mais des terrains destinés à accueillir des équipements et services publics pour le bénéfice de tous.

Il convient de préciser que le déguerpissement des occupants illégaux des espaces publics, en l’occurrence les réserves administratives, ne signifie en aucun cas une expropriation, qui impliquerait des dédommagements financiers. Les autorités souhaitent trouver une solution pacifique et faire comprendre l’importance de respecter les règles de l’urbanisme et de la réforme foncière.

Ainsi, cette rencontre de sensibilisation a été une occasion pour toutes les parties impliquées de mettre en avant l’intérêt général et de souligner que le développement de la commune du Golfe 7 est une priorité. Le début des travaux de construction des logements sociaux est prévu pour très bientôt, et la collaboration de tous est primordiale pour mener à bien ce projet ambitieux.

A l’issue de ce projet, la commune du Golfe 7 verra son paysage urbain se transformer pour offrir un meilleur cadre de vie à ses habitants, dans le respect des règles d’urbanisme et de l’intérêt général.

commentaires
Loading...