La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique
Contact Elite vertical

La francophonie c’est aussi le développement durable

332

Le Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a présenté vendredi 8 févier, trois (3) de ses nouvelles publications axées sur la place du numérique dans l’espace francophone et la mise en œuvre à l’échelle locale, des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Il s’agit des publications contenues dans le rapport 2018 de l’organisation à savoir : « l’état de la Francophonie numérique », « guide pratique de la cybersécurité et de la cyberdéfense » et « un guide d’intégration des ODD dans les plans locaux de développement ».

Dans le cadre de la stratégie de la francophonie numérique horizon 2020, l’OIF a pris l’initiative, selon sa représentation nationale, de soutenir la population et d’encourager la réflexion dans le pays.

Le rapport 2018 de l’organisation est axé sur l’état des lieux du numérique dans la Francophonie. Il souligne entre autres, les progrès accomplis durant la période 2017-2018 et le chemin à parcourir par les États et gouvernements membres de la Francophonie dans ce domaine. Pour se faire, les trois documents (francophonie numérique, guides pratiques de la cybersécurité et de la cyberdéfense et le guide d’intégration des ODD), produits par l’OIF ont pour but d’accroître la contribution de l’OIF dans l’amélioration du quotidien des populations pour une francophonie moderne.

« En 2020, nous allons fêter le cinquantaine de la francophonie. En 50 ans, les missions de l’organisation ont évolué de l’origine, la langue française et la culture, maintenant nous sommes surtout à l’heure de la francophonie économique et du numérique. À travers ces documents, nous voyons se refléter donc cette évolution des missions de l’organisation qui s’occupe surtout du développement du numérique dans l’espace francophone, du développement des ODD dans les communes et de la cybersécurité dans les pays membres », a confié à le Représentant régional de l’OIF, Eric ADJA.

Ces documents, font savoir les responsables du Bureau régional pour l’Afrique de l’ouest de l’OIF, sont des ouvrages d’intérêt pour les acteurs des domaines concernés qui selon eux, peuvent y trouver des données pertinentes pour apprécier les enjeux du numérique pour l’espace francophone, et des pratiques inspirantes pour la planification locale des ODD.

Pour rappel, l’OIF compte 88 États et gouvernements de plein droit dont 61 membres et 27 observateurs. Son Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest, basé à Lomé couvre au total 13 pays.

SOURCE: Afreepress

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...