La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le ministre de l’Agriculture en visite d’inspection sur l’état d’avancement des travaux du Projet rural de la plaine de Djagblé

492

Le ministre de l’Agriculture, de la Production Animale et Halieutique, Koutéra BATAKA et le ministre délégué auprès du ministre de l’Eau, de l’Equipement Rural et de l’Hydraulique Villageoise, Bouraima Kanfitine TCHEDE-ISSA ont effectué une visite de terrain jeudi 21 février 2019 afin de toucher du doigt l’état d’avancement des travaux du Projet rural de la plaine de Djagblé. 

La mission a permis aux deux ministres de prendre connaissance du taux de réalisation des activités dans cette plaine située à 15 km au nord est de la ville de Lomé.

Pour le ministre de l’agriculture, Koutéra BATAKA, « Nous sommes heureux de voir que globalement, les chantiers sont bien avancés. Il y a des travaux qui ont été déjà finalisés comme la construction de certains bâtiments scolaires. Sur le plan agricole, les engins sont en train de faire les gros travaux d’aménagement du périmètre irrigué de 340 ha. Ainsi, si tout va bien. D’ici quelques mois, les producteurs devraient commencer à exploiter le site ».

Le taux d’exécution des travaux agricoles est de 32%, tandis que celui de la mise en œuvre du projet dans son ensemble, est de 45%.

Outre, les travaux hydro agricoles qui sont en cours de réalisation sur le site, les travaux de désenclavement et de développement communautaire, sont également bien avancés, indiquent les deux ministres.

Il faut noter que le Projet de développement rural de la plaine de Djagblé entrent dans le cadre de la mise en œuvre du PND et vise le développement et la diversification des cultures vivrières avec un accent particulier qui sera mis sur l’intensification de la culture du riz à travers le périmètre aménagé avec la réalisation des infrastructures socio-collectives.

Pour rappel, les travaux ont démarrés le 22 février 2018 à la suite d’une cérémonie de lancement dirigée par le Président de la République, Faure GNASSINGBE. 

Le projet est cofinancé par la Banque Islamique de développement (BID), la Banque arabique pour le développement économique en Afrique (BADEA) et l’Etat togolais pour un montant total de 9,6 milliards de francs Cfa.

source: Afreepress

commentaires
Loading...