La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le PND a besoin des mains d’oeuvres qualifiées

137

Le PND a besoin des mains d’oeuvre qualifiées. Pour palier au manquement, les acteurs nationaux impliqués dans la formation et l’insertion professionnelle du Togo sont depuis ce mardi 12 novembre à Lomé en atelier de deux jours sur le thème « Élaborer une stratégie de développement des compétences dans les secteurs des transports et de la logistique au Togo ».

En se basant sur la méthodologie « Compétences pour le commerce et la diversification économique », cette rencontre initiée par l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE) avec l’appui du Bureau international du travail (BIT), va permettre aux différents acteurs impliqués de présenter les résultats de l’étude diagnostique des besoins en compétences dans les secteurs des transports et de la logistique et de définir des axes stratégiques de développement des compétences.

« La mission majeure de l’ANPE est de chercher avec l’accompagnement du gouvernement, des solutions appropriées aux difficultés d’insertion professionnelle à la problématique emploi/formation et à l’insuffisance ou absence de mains-d’œuvre qualifiées dans certains secteurs d’activités » a précisé le Directeur général de l’ANPE-Togo, Edmond Amoussou.

Pour lui, les travaux de l’atelier vont permettre d’examiner et enrichir le rapport “STEP” élaboré par l’équipe technique nationale en juillet 2018 et d’esquisser les axes stratégiques permettant d’élaborer la stratégie de développement des compétences dans les secteurs des transports et de la logistique identifiés comme porteurs du Plan national de développement (PND 2018-2022), à travers lequel le gouvernement entend faire du Togo un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région.

Pour finir, le Directeur général de l’ANPE réaffirme que « L’élaboration et la mise en œuvre de cette stratégie au Togo permettront de trouver des solutions à la problématique de l’adéquation de formation à l’emploi en mettant à la disposition du secteur productif, une main-d’œuvre qualifiée capable de relever les défis de la performance et de la compétitivité ».

Le STEP est un outil développé par le Bureau International du Travail (BIT) ET qui a fait ses preuves dans 15 pays du monde et dans 8 pays africains. Il offre une orientation stratégique qui permette d’intégrer les actions de développement des compétences dans les politiques sectorielles.

commentaires
Loading...