La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

PEUL 3: L’AFD appuie le Togo de 14 millions d’euros

180

La 3e phase du projet Environnement urbain de Lomé (PEUL 3) vient de connaitre un nouvel appui. Le Togo et la France signent à propos de ce projet une convention de financement sous forme de don. La signature de cette convention a été signé ce jeudi à Lomé.

Ce partenariat, via l’Agence française de développement (AFD), a notamment permis la création du Centre d’enfouissement technique d’Aképé. Et d’une manière plus globale il a contribué à la mise en œuvre d’un service public de base adapté aux grands enjeux sanitaires et environnementaux.

C’est sur la base de tous ces constats que le gouvernement français a souhaité poursuivre les efforts substantiels déjà déployés dans ce secteur à Lomé depuis 2006 en mettant à disposition du gouvernement togolais une nouvelle ligne de financement de 14 M€*’, a déclaré Marc Vizy, l’ambassadeur de France, lors de la cérémonie de signature. 

Depuis 13 ans, le Togo a reçu un appui financier de 30 millions d’euros sur ce volet environnement.

“En initiant la troisième phase du Projet PEUL, le gouvernement a essentiellement à cœur d’améliorer durablement la qualité de vie des populations du grand Lomé, à travers l’assainissement de l’environnement urbain”, a souligné pour sa part Sani Yaya, le ministre de l’Economie et des Finances.

Les indicateurs de cadre de vie montrent que les populations éprouvent des difficultés à accéder à un habitat décent. Pour remédier à cette insuffisance, les autorités se sont engagées à doter les localités, communes et les préfectures de schémas directeurs d’aménagement et d’urbanisme pour servir de guide à leur expansion aussi bien physique qu’économique. 

L’une des composantes du PEUL 3 comprend un dispositif ‘Sport et Développement’ qui bénéficie d’un million d’euros. Il permettra de développer les infrastructures et de créer des évènements tournant autour du sport Lomé. Plusieurs sites sont à l’étude comme Agoé Nyivé, la zone du 4e Lac et la plage de Lomé. 

Le diplomate français a saisi l’occasion de cet accord pour évoquer la mise en œuvre par le Togo de la politique de décentralisation dont le point d’orgue sera le scrutin local du 30 juin prochain.

“La France souhaite confirmer son engagement aux côtés du gouvernement pour accompagner ce processus et faire en sorte que les réformes décidées par votre permettent un processus de décentralisation fluide et garant de l’amélioration de la gouvernance locale et de la continuité des services publics”, a-t-il déclaré.

L’accord de don a été signé en présence de François Jacquier-Pélissier, le représentant de l’AFD au Togo.

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...