La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Togo : l’école primaire Kouvahey Adjido-Adin bénéficiaire d’une poubelle intelligente ‘Rôbalôtô’

La gestion des déchets plastiques dans les écoles au Togo est un des problèmes que cherche à résoudre l’ong Bras ouverts à travers son projet Robaloto développer grâce à l’initiative Mois de l’ecocitoyenneté. Un projet qui a déjà fait ses preuves dans plusieurs écoles de la capitale.

Un projet novatrice, porté par des jeunes, soucieux de concilier approche environnementale et création de valeur économique, « Rôbalôtô » (collecteur de sachets usés en EWE, langue vernaculaire parlée au Sud-Togo), une jeune startup, à travers une solution technologique innovante. 

Lancé en 2018, le projet consiste à équiper les écoles togolaises de “poubelles connectées” pour faciliter le recyclage des déchets plastiques au sein des établissements scolaires. 

Cette poubelle très intelligente, est munie d’un système de QR Code sophistiqué qui permet l’envoi de données et d’alertes essentielles pour optimiser la collecte des déchets, adapter les itinéraires grâce à la géolocalisation et prévenir tout débordement indésirable. 

Pour ce mardi 12 décembre 2023, l’équipe s’est rendue dans l’école Kouvahey Adjido-Adin, à Lomé où est désormais installée une nouvelle poubelle intelligente. Là elle va permettre aux élèves qui se sont constitués en club environnement de mettre au propre la cours de l’établissement mais aussi de sensibiliser les élèves sur les danger des déchets plastiques et surtout de les inviter à participer à la protection de l’environnement. Aussi les élèves se chargeront de vider la poubelle dès qu’elle est pleine avec la surveillance d’un enseignant, qui se chargera de scanner le code QR et d’accéder à l’application en utilisant ses identifiants personnels et d’informer l’équipe sur l’état de la poubelle.

“C’est un projet qui nous tenait vraiment à cœur par ce que depuis longtemps on avait pensé à l’environnement au ramassage des déchets plastiques surtout. On n’a  jamais trouvé de solution mais aujourd’hui nous sommes vraiment surpris que cette ONG nous faites plaisir en nous envoyant déjà cette poubelle et cela nous rassure que vraiment d’ici très peu notre école sera bien propre par ce que les déchets plastiques sont un des problèmes qui mine l’environnement depuis quelques temps”, précise Bokovi Ayitévi, directeur de l’école Kouvahey Adjido-Adin.

 Le coordonnateur du projet, Aymane Gbadamassi, explique que le projet Rôbalôtô vise à connaître le degré d’utilisation des sachets plastiques dans les écoles et de promouvoir l’utilisation de gourdes écologiques dans les fournitures scolaires des élèves, afin de diminuer l’utilisation abusive des sachets plastiques dans les établissements scolaires.

“En tant que coordinateur du projet Rôbalôtô, mon équipe et moi sommes fiers de collaborer avec l’école KOUVAHEY pour changer la donne en matière de gestion des déchets plastiques. Nos écoles sont les premières lignes de défense dans la formation des esprits et des valeurs de nos jeunes générations. Intégrer une initiative environnementale dans le programme scolaire n’est pas simplement une option, mais une nécessité urgente. Les enjeux environnementaux auxquels notre planète est confrontée exigent une réponse proactive, et cela commence par l’éducation de nos enfants” a-t-il vivement soutenu. 

Il relève d’autre part que l’éducation environnementale n’est pas uniquement un ajout au programme scolaire, c’est une composante essentielle qui forme des citoyens responsables, informés et engagés. Elle enseigne aux élèves à comprendre les liens complexes entre l’homme et son environnement, et à apprécier la valeur intrinsèque de la nature.

Ce projet selon le coordonnateur, constitue une opportunité pour les éducateurs d’inculquer des valeurs de respect, de responsabilité et de durabilité. Le projet ne se limite pas à l’introduction de simples poubelles, il englobe une vision plus large de l’éducation environnementale.  

Aussi ces poubelles intelligentes constituent des outils éducatifs puissants qui utilisent la technologie pour rendre le tri des déchets ludique et informatif. Elles intègrent une application qui permet à l’équipe de collecter des données sur le volume de déchets collectés et sur la progression vers les objectifs de durabilité et transforme le simple acte de jeter un déchet en une leçon concrète sur la quantité et les types de déchets générés, afin de réduire l’empreinte écologique. 

Rôle des clubs environnement dans les établissements scolaires 

Chaque élève, en utilisant ces poubelles connectées, acquiert une compréhension plus profonde de l’impact de ses actions sur notre environnement.  

Les clubs environnement quand à eux sont des foyers d’apprentissage, des incubateurs d’idées où des jeunes esprits créatifs apprennent à devenir les gardiens de la planète. Ces clubs sont également des sources d’inspiration où les enfants, les futurs leaders, peuvent découvrir leur pouvoir individuel de faire une différence. Ils apprennent que même les plus petites actions, comme le tri sélectif, le recyclage, ont un impact significatif sur la santé de la planète. 

Pour le club environnement installé au sein de l’école de Kouvahey Adjido-Adin tout sera fait pour sensibiliser les autres élèves pour le respect et la gestion responsable des déchets plastiques dans l’établissement.

“Nous allons sensibiliser les autres élèves afin qu’ils évitent de jeter les déchets plastiques partout au lieu de jeter dans la poubelle. Les autres qui jette les déchets par terre, nous allons les suivre de près pour qu’ils évitent de jeter par terre. Nous allons tenir des réunions et sensibiliser les autres camarades sur l’importance de la protection de notre environnement » a expliqué Séidou, membre du club environnement de l’école Kouvahey Adjido-Adin.

“Ainsi, aujourd’hui, en installant le projet Rôbalôtô ici à KOUVAHEY, nous lançons un appel pour que l’éducation environnementale soit intégrée dans nos écoles. C’est un investissement dans l’avenir, une affirmation que nous croyons en la capacité de nos élèves à devenir les gardiens de notre planète. Chaque déchet trié, chaque idée partagée dans ces clubs, est un pas vers un monde plus vert et plus durable” a relevé le coordonnateur du projet.

Il faut préciser que les déchets plastiques ou les transformations issues des déchets collecté à travers Rôbalôtô, est revendu. Une partie de l’argent issu de la vente directe ou indirecte des déchets est reversée aux établissements scolaires concernés, surtout pour financer les activités des ‘Club Environnement’ en leur sein.

commentaires
Loading...