La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

« Nous sommes préoccupées par le remboursement de notre dette », Dodji Nettey Komou

122

« Nous sommes préoccupés par le remboursement de notre dette », est l’une des phrases qui apparaissent toujours dans les propos ou les discours du président de la République du Togo.

Si vous faites parti de ce lot des citoyens togolais, qui se sont déjà demandé au moins une fois quel aurait pu être le sens véritable de ces mots que le chef d’Etat a l’habitude de prononcer, vous devez alors suivre l’explication qu’a donnée l’économiste togolais, Thomas Dodji Nettey Koumou, à ce sujet.

Dans une publication sur Facebook, ce dernier a fait savoir que cette phrase souvent utilisée par le chef d’Etat togolais, est synonyme d’une prochaine augmentation des taxes et des impôts ainsi que de l’activation ou de la réactivation des niches fiscales.

Il affirme que cela sous-entend que la dette publique contractée par le Togo, « n’a pas contribué à créer des contreparties en actifs de production à même de générer des ressources financières », et donc le gouvernement passe par cette phrase pour demander « au peuple de consentir à des sacrifices supplémentaires d’ordre fiscal et social ».

Pour finir, Dodji Nettey Koumou a rappelé que cette dette publique du Togo qui était de 2 266 milliards de FCFA en fin de l’année 2019, a augmenté de 289,44 milliards de FCFA en fin 2020, pour atteindre une valeur de 2 555,44 milliards de FCFA.

commentaires
Loading...