La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Un congrès africain sur la cybersécurité à Lomé en mars

48

Du 23 au 24 mars prochain, le Togo servira de pays d’hôte au premier sommet sur la cybersécurité qui rassemblera à la fois, des autorités des Etats africains, des entreprises et des acteurs de la société civile. Les participants du congrès auront à dialoguer et à réfléchir ensemble sur comment faire de cette notion, « une priorité des États africains ».

La transformation digitale et numérique de l’Afrique n’est qu’à son tout début. Si chacun des pays du continent se met à faire face seul aux défis et aux enjeux que cela encourt, la cybersécurité de tout le bloc continental en serait compromis parce que l’espace numérique n’a pas de frontière.

En une phrase ; une simple faille présente dans le système d’un pays, pourrait conduire à l’éboulement de toute l’Afrique. Le mieux est alors de recourir à la coopération et à la coordination.

C’est dans cette optique que la ministre togolaise de l’Economie numérique et de la Transformation digitale, Cina Lawson, a déclaré : « Maintenant que les cadres réglementaires ont largement été mis en place, nous souhaitons proposer des idées innovantes en matière de coopération opérationnelle, pour faire face aux menaces de façon concrète et décisive. Comme l’espace numérique ne tient pas compte des frontières de nos États, nous n’avons d’autre choix que de renforcer la collaboration et la coopération internationale ».

Les organisateurs du sommet remarquent que, depuis deux décennies, les pays africains connaissent une « profonde mutation liée à l’adoption rapide des technologies numériques ». Pour eux, « cette transformation digitale, dont l’accélération se confirme ces dernières années – notamment des suites de la pandémie COVID-19 – métamorphose nos sociétés tant elle révolutionne tous les secteurs d’activités et remodèle le quotidien des populations à travers le continent ».

A cet effet, le recours massif au numérique « expose, de façon accrue, les gouvernements, les entreprises et les citoyens africains aux cybermenaces, toutes choses qui constituent une situation inquiétante pour la florissante économie numérique en Afrique qui devrait générer 180 milliards de dollars US d’ici 2025 soit 5,02% du PIB continental et atteindra 712 milliards en 2050, soit 8,5% du PIB de la région », indique le communiqué annonçant l’organisation de l’événement.

commentaires
Loading...