La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Contact Elite vertical

Esseni, sa musique et ses projets: “Un trophée, c’est beau mais ce n’est qu’une récompense.”

351

C’est dans sa résidence au centre-ville de Lomé, qu’une equipe d’Elite d’Afrique a rencontré la belle Esseni, la chanteuse togolaise qui fait beaucoup parler d’elle depuis qu’elle a remporté le trophée Heroes de meilleur artiste togolaise de la diaspora. Dans une interview colorée, l’artiste confie sa joie pour cette récompense et explique que c’est le fruit d’un travail de plusieurs années.

« Je tiens aussi à rappeler qu’un trophée dans la carrière d’un artiste c’est très beau. Mais ce n’est qu’une récompense à tous ce que tu as eu à faire », nous confie-t-elle.

Malgré les critiques parfois vulgaires et déplacées qui ont suivi cette récompense, Esseni garde le punch. Son leitmotiv, offrir le meilleur à ses fans de plus en plus nombreux et imposer au monde, son « sourire jaune » concept à la fois original et motivant que promeut l’artiste.

Elite d’Afrique : Êtes-vous heureuse de retrouver Lomé ?

C’est toujours un bonheur de retrouver Lomé, le soleil et les gens. Mis à part la pauvreté qui ne diminue pas, -ça ce n’est pas une joie- je suis heureuse de retrouver Lomé.

Comment se porte Esseni elle-même et sa musique?

Je vais très bien depuis que je suis revenu à Lomé, j’ai même mon ventre qui s’est rallongé de 15cm puisque je n’ai pas arrêté de manger la pâte de maman tous les jours. Quant à ma musique, tant que je vis ma musique vit donc si Esseni va bien alors cela veut dire que musique va bien et si la musique va bien, Esseni va très  très bien.

Comment avez-vous reçu votre victoire aux Heroes comme artiste togolaise de la diaspora?

A la nomination, c’était une joie énorme, puisque j’ai toujours travaillé seule depuis le début. J’ai partagé toute seule dans des groupes pendant presque deux ans et après Dj Fog m’a récupéré en partageant avec moi et Luigi est venu après lui. Cet dernier, Paix à son âme, fut mon premier a vraiment refixé les choses pour moi. Ensuite, je suis tombé trois garçons magnifiques qui constituent mon staff aujourd’hui et quelques mois après j’ai été nominé aux Heroes.

Le mois suivant, je suis devenue la meilleure artiste de la diaspora aux Heroes et cela me donne une certaine fierté avec tout ce que j’ai vécu et traversé, avant d’en arriver.

Il y’a eu des insultes, des critiques et vous vous êtes sentie même obligée de faire une réplique vidéo alors dites-nous comment cela s’est passé, comment vous avez vécu tout cela ?

En fait, je n’ai même pas eu le temps de profiter de ce trophée parce qu’à peine qu’on m’a appelé que voilà tu as été élue meilleure artiste de la diaspora que le lendemain ça a commencé. Avec les publications qui disent que mais pourquoi Esseni, pourquoi elle, nous attendons juste le direct de Demonlassi pour voir ce qui va se passer.

Jusque-là, je prenais tout tranquillement puisque dès le début de ma carrière, j’ai toujours été critiquée. On me disait, tu es nulle, tu n’es pas faite pour chanter et si on te voit aujourd’hui c’est parce que tu as de l’argent, et laissez-moi préciser je n’ai même pas d’argent, je n’ai rien et s’il faut le dire je survis en Europe et c’est ma musique qui me permet même de vivre et c’est elle ma source de joie.

Je m’auto critique beaucoup et j’écoute aussi les critiques positives c’est-à-dire celles qui me permettrons d’évoluer. Et donc après ma victoire je me suis dit quel que soit ce que tu feras, il y aura toujours des gens qui ne vont pas aimer et donc j’ai continué comme cela. Mais il s’est fait que cela prenait l’autre ampleur avec le direct de Demonlassi, mais je tiens à rassurer que ce direct ne m’a pas touché car il a dit des choses que je ne vais certainement pas répéter puisque la plupart le savent déjà. Mais la partie où il a parlé de moi, en disant que vous avez donné le trophée à une artiste qui ne se débrouille pas mal et c’est simplement le fait qu’elle a été nominée dans la même catégorie que moi qui prouve qu’elle se débrouille mais, vous n’auriez pas dû lui donner ce trophée car quand moi j’arrive quelque part moi je suis comme RPT-UNIR donc pas de vote c’est-à-dire plus besoin de qui est là ou pas c’est seulement lui donc c’est lui ou rien qui doit toujours gagner.

Nous, à un niveau donné on s’est dit que Heroes n’intéressait aucunement Demonlassi puisqu’il n’a pas fait de promo ni rien de cela et donc on s’est dit que son niveau dépasse ça mais on a tous vu que ça l’intéresse beaucoup. Et suite à son direct je n’ai pas trouvé un truc de mal à mon endroit sauf qu’il disait qu’il est RPT-UNIR et que je devrais lui retourner son trophée.

Le moment où je me suis sentie vraiment obligée de faire cette fameuse vidéo c’est qu’il y eu un autre artiste qui a fait une autre vidéo après celle de Demonlassi et qui disait que « Esseni est qui ? Vraiment elle est nulle et comment pouvez-vous lui donner ce trophée puisqu’elle ne chante rien, elle ne fout rien du tout et vous savez quoi ce que vous avez fait là si vous étiez aux USA ça aurait terminé avec une tuerie, on aurait sorti avec des armes ». Et je dis mais, attendez est-ce qu’on devrait s’entretuer à cause d’un simple trophée que moi-même j’ai oublié pour continuer mes activités ? Non ça veut dire que la musique togolaise on a beaucoup de chose à comprendre.

Donc j’étais très remonté après cette vidéo et je me suis dit que tout le monde me prenait pour le maillon faible puisque j’étais la seule fille qui a été nominée parmi d’autres et là je me demande est-ce qu’ils savent comment j’ai fait pour en arriver là ou à ce stade ? Non ils n’en ont aucune idée. Car j’ai dit quelque chose un peu plus haut qu’en Europe, la musique constitue une source de revenue pour moi et en un moment je me dis si je ne chantais pas, que devrais-je en train de faire en Europe ? Rien. Car j’ai passé des années dessus, j’ai fait de sorte que ma voix s’améliore car elle était à un niveau avant et maintenant elle à un autre niveau puis j’ai continué et ensuite j’ai intégré un groupe qui fait du live et tous les jours je bosse pour ça et il n’y a pas d’année où je ne fais pas de scènes en Luxembourg et si je n’en fait pas beaucoup là j’en ai fait quatre avec des artistes internationaux.

Et voilà quelqu’un qui se lève et dit qu’Esseni ne fout rien. Je m’auto produit et je peux dire que toutes les artistes femmes qui sont ici sont toujours produites, si vous me le permettez par de grosses structure. Et donc il y’a de l’argent qui coule mais moi en Europe, après mon service de comptabilité je viens payer le loyer le courant et tous autres petits trucs et ce n’est qu’après cela que le peu qui va rester me servira à continuer ma carrière. Et quelqu’un qui est un père de famille qui vit aussi aux USA et sait la misère et la souffrance qui s’y trouve, je suis stupéfaite qu’il se lève pour dégringoler ma musique comme ça. Parce que j’ai eu le trophée.

Alors là j’ai dit à mon staff j’en pouvais plus et il faudrait que je fasse un direct pour dire aux gens qui-suis-je, d’où je viens, et où je vais. Donc pour eux je suis une petite fille qui vient juste prendre le micro et faire juste du bling-bling. Et il a fallu aussi que je leur rappelle mon âge, je n’ai pas 20ans j’ai 35ans et je sais ce que je fais alors qu’ils arrêtent ; je tiens aussi à rappeler qu’un trophée dans la carrière d’un artiste c’est très beau mais ce n’est qu’une récompense à tous ce que tu as eu à faire. Mais disons-nous la vérité qui sont ces artistes ici au Togo qu’on demanderait un concert en live pendant deux bonne heure du temps franchement quoi ? Voilà donc ce qui m’a poussé à faire cette vidéo qui apparemment a fait le tour du Togo bien que je ne voulais pas qu’on me connaisse comme ça.

C’est quoi les projets de Esseni à cours et à moyen terme surtout ?

J’ai un featuring en cours avec un artiste togolais très connu dont je cache le nom pour le moment. Et en plus, deux singles de moi déjà prêts et qui sont pressés de venir. Donc le concert de saint valentin le 15 février au palais des congrès et ce serait mon tout premier grand concert à Lomé puisque j’ai eu à prester déjà là-bas mais en tant que artiste danseuse c’était il y a de cela 15 à 20ans et maintenant ce serait en tant que Esseni et je suis très contente qu’on parle de moi et qu’on me fasse partager des scène avec Patrick André, black-t, Colins,… et je précise que je suis une femme seule pas de production et jusqu’à ce que j’en arrive là.

Avez-vous des contacts avec des maisons de production nationales comme internationales ?

Non, je dirais qu’il y a une seule maison de production qui m’a contacté il y’a de cela un an, pour me produire sauf qu’on ne s’est pas entendu sur certains points. Parce que c’est vrai que je m’auto produit et si une structure doit me proposer une production, il faut que ce soit au déçus de ce que je fais déjà en ma personne et pour que si je me lance dans ça que je ne sois plus au niveau que j’arrive déjà à me maintenir mais plutôt à un autre niveau ; donc je leur ai dit que s’ils veulent vraiment me produire faites au moins ceci et cela et il n’y a pas eu de suite donc c’est resté là. Donc je n’ai plus de proposition en dehors. Je suis qu’à même à la recherche, localement on n’a pas cherché parce qu’on ne sait pas si les gens qui sont sur le terrain vont réussir ou accepter produire un artiste qui est de la diaspora donc du coup on n’a pas essayé.

Un message à l’endroit de vos fans et de la jeunesse togolaise ?

Je dirai le « sourire jaune » quand j’en parle franchement ce n’est pas qu’un mot, ce n’est pas pour me venter pour faire une image collée à Esseni, c’est une cause réelle, je l’ai utilisé à un moment très difficile de ma vie. Garder donc un « sourire jaune » à chaque instant de la vie faite rayonner le sourire autour de vous et cela ramène des hommes positifs vers vous, dans vos projets et dans tout ce que vous entreprenez. C’est très important.

Et à part ça, j’aimerais aussi dire à la jeunesse togolaise « n’arrêtez pas de croire en vous », je suis moi-même la preuve palpable, j’ai cru en moi malgré les erreurs, la méchanceté gratuite, et ça continue d’ailleurs puisqu’il y a des gens qui se lèvent sans savoir d’où tu viens, ils ne savent pas comment tu en est arrivé et n’ont même aucune idée des difficultés que tu as eu à faire face et le simple fait que tu t’es efforcé pour atteindre un niveau donné ils ne sont pas contents. Ils n’ont aucunement pris part à ta souffrance mais lorsque tu réussi ils sont contres. Donc ne laissez pas des gens comme ça vous arrêter dans vos projets, persévérez, croyez-en vous et gardez votre « sourire jaune ».

Merci

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...