La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Des professionnels des médias outillés à Kovié sur les techniques de traitement des informations liées au terrorisme

Une trentaine de professionnels des médias de la région maritime ont été outillé mardi 9 août 2022 à Kovié, commune Zio 2, sur les techniques de traitement professionnel des sujets liés au terrorisme grâce à l’initiative des Journaliste Africains pour la Citoyenneté (IJAC) en collaboration avec le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP) et la Coalition des Jeunesses contre l’extrémisme violent (COJEV).

Cette initiative de ces regroupements citoyens vient à point nommé pour apprendre aux différents participants majoritairement des animateurs, des debateurs à se familiariser à ce nouveau phénomène qui est le terrorisme.

Ainsi, depuis quelques mois le Togo fait face à la recrudescence des attaques terroristes invitant tout les forces vives à l’union contre l’ennemi commun d’où l’initiative de l’IJAC avec le concours du CONAPP et du COJEV pour renforcer les capacités des professionnels des médias sur le traitement des informations liées au terrorisme.

«Il faut donc mesurer la part importante des médias dans la gestion des informations liées au terrorisme en vue de les encadrer à ne pas compromettre involontairement les efforts fournis par les autorités militaires et gouvernementales. Il ne s’agit pas de museler la presse mais de se définir une ligne de conduite dans le traitement des questions portant sur le terrorisme en tenant compte du contexte national et international », a indiqué Eli Goka Adokanu, président de l’IJAC.

Et le président du Conapp Tchagnao Arimiyao a, quand à lui, convié  chacun de “Nous à faire preuve de rigueur et de professionnalisme dans le traitement des sujets liés à ces deux fléaux dans la perspective de ne rendre publiques que des informations de qualité”.

Il a par ailleurs invité les uns et les autres à prêter une oreille attentive aux différentes communications afin que chacun puisse mettre du sien pour aider à pousser hors de nos frontières, l’ennemi commun. 

“La presse ne peut rester en marge de cette lutte, elle devrait se mobiliser davantage avec la même détermination et les mêmes objectifs. Nous prenons donc un engagement solennel et ferme à jouer notre partition avec la plus grande efficacité pour que l’ennemi soit vaincu dans l’intérêt supérieur de notre pays” a-t-il ajouté.

 

Les communications ont été riche et conviviale grâce à un partage d’information bien nourrie orchestrée par les panelistes.

 

L’événement a vu la présence du maire de la commune Zio 2, des représentants des ministères de la communication, des droits de l’homme, de la sécurité et des FAT.

Cette première session de formation est prévue se tenir dans les autres localités du pays.

 

commentaires
Loading...