La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le journal “L’Alternative de Ferdinand Ayité suspendu pour 4 mois

46

Le journal “L’alternative” est suspendu pour quatre mois. C’est ce que vient de publier la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) à travers un communiqué signé ce vendredi 5 février par le président de cette institution de régulation, Pitalounani Telou.


Le journal “L’Alternative” de Ferdinand Ayité est accusé d’avoir publié à la Une et aux pages 3, 4 et 5, un article dans sa parution N° 940 du mardi 02 février 2021, intitulé « Justice, Succession, Georges Kudawo, Me Koffi Tsolenyanou, un faussaire au gouvernement ».
La HAAC note que: « cet article constitue des violations graves des règles de déontologie et d’éthique de la profession de journalisme et considérant la plainte de Me Koffi Tsolenyanu, Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Réforme Foncière, le 3 février 2021 assisté de Me Kossi Bounakey-Akakpo, avocat au Barreau du Togo pour publication de fausses informations, offense et diffamation.


La HAAC précise que les plaignants ont présenté à l’appui de leur plainte des documents et décisions de justice qui contredissent les propos et affirmations publiés dans le bihebdomadaire “L’Alternative”.
Le communiqué précise que dans sa démarche, la HAAC a auditionné le Directeur de publication et a remarqué de divers manquements professionnels graves relevés autour de la publication de l’article notamment l’absence de recoupement des sources, le recours à des propos injurieux et à des insinuations sans fondements.


La HAAC précise que cette pratique traduit une volonté affirmée de diffamer et de porter atteinte à l’honneur et à la dignité du mis en cause dans l’article et affirme que “L’alternative” n’a pas respecté les règles professionnelles en violation des dispositions du code de déontologie des journalistes du Togo et du code de la presse et de la communication et de la loi organique relative à la HAAC.

Le journal “L’Alternative”, il faut le préciser a été sanctionné l’année 2020 suite à plusieurs plaintes. On note celle liée à une plainte de l’ancien ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy. Le journal avait écopé de deux mois de suspension. Cette même année, Ferdinand Ayité et les siens étaient devant la justice suite à l’affaire pétrolegate.

Le Tribunal de première instance de première classe de Lomé a ordonné à M. Ayité et au journal l’Alternative de payer chacun une amende de 2 millions de francs CFA (environ 3 056 Euros) ainsi que 2 millions de francs CFA au titre du préjudice moral qu’aurait subi M. Fabrice Adjakli.

commentaires
Loading...