La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Colonel Bitala Madjoulba: retour sur parcours du gros bras au grand cœur

4 471

Lomé s’est tristement réveillée ce lundi matin suite à l’annonce du décès du colonel Bitala chef du premier bataillon d’intervention (Bir). Les conditions entourant ce tragique décès ont glacé le sang à plus d’un togolais ,qu’il soit proche ou inconnu. Et pourtant jusque là on ne le connaissais que comme chef du Bir. La rédaction d’Elites d’Afrique vous propose une petite incursion dans la vie du personnage. Qui était il réellement ?

“Les bonnes choses ne durent pas et les bonnes personnes s’en vont tôt”c’est ce qu’on s’accorde souvent à dire. Feu Colonel Bitala ne fait pas exception à la règle. À seulement 52 ans , le chef sur lequel tous les frères d’armes ne tarissent pas d’éloges s’est éteint.

Le jour du 13 septembre 1968 l’a vu naître à Siou ( préfecture de Doufelgou). Très vite conscient de son potentiel et de son amour pour la chose, Bitala
Madjoulba encore enfant, s’est engagé dans la troupe du collège
Militaire Eyadema de Tchitchao avant
de se faire enroler le 1er août 1990. Sous-lieutenant en 1995, il a servi au
Régiment Parachutiste Commando de Kara
puis au 3° Régiment Interarmes de Témédja.
Il fait parti des éléments du Togo formés à l’Ecole Nationale des Officiers d’Active du Sénégal. Non suffisant, il s’envole pour le Cameroun en 2013 pour revenir breveté de l’Ecole de Guerre du Cameroun .
Son impressionnant physique lui a valu le surnom de “gros bras” car du muscle, il en avait mais du cœur encore plus. Ceux qui l’ont côtoyé ne peuvent oublier de sitôt “l’ambiance de gaieté”qu’il aimait instaurer au sein de l’équipe que ce soit au front ou autour d’un bon match de Volley où encore aux nombreuses compétitions de tirs auquelles il aimait participer. Son tableau de chasse est rempli de ces nombreux trophées. « Il était simplement un chasseur hors
pair » a déclaré un officier.

Avant de se retrouver à la tête du Bir , il a fait ses preuves aux postes de commandant par intérim au Centre d’Entraînement
des Opérations de Maintien de la Paix
(CEOMP), et celui du 2° Régiment
d’Infanterie d’Adidogomé du 07 Septembre
2011 au 18 Août 2012.
La dernière apparition de Bitala promu Colonel depuis le 1janvier dernier reste et demeurera celle où il remettait le drapeau au chef de l’État lors de la prestation de serment le 03 mai dernier. Comme s’il disait par là “je passe le témoin”, l’homme qui a survécu tant de fois à de terribles accidents de la route a rendu l’âme dans son bureau le 04 mai après s’être fait poignardé et tiré dessus. Daigne les portes du paradis s’ouvrir devant lui.

commentaires
Loading...