La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Gilbert Bawara : « Tikpi Atchadam est en perdition »

232

Reçu sur la télévision New World Tv, le ministre Gilbert Bawara, un cadre d’UNIR qui depuis joue le rôle de porte-parole de son parti, a voulu répondre à la dernière sortie médiatique du président du Parti national panafricain (PNP), Tikpi Salifou Atchadam qui demandait dans un message audio au chef de l’État sortant, Faure Gnassingbé de s’abstenir de se représenter pour une 4è fois à l’élection présidentielle. 

Le ministre Gilbert Bawara a préféré s’inspirer d’une image tirée des terrains de football pour illustrer ses propos. Comparant le Président Faure Gnassingbé au virtuose du football mondial, Lionel Messi du Fc Barcelone, le ministre de la Fonction publique a estimé que ce serait un “crime” de laisser leur champion sur la touche alors qu’il est en pleine possession de ses capacités physiques. 

« Imaginons que le parti UNIR est l’entraîneur du Barça et que Messi est en pleine possession de ses moyens et dont l’expérience n’est discutée par personne. Et pour un match décisif, on le met à la touche, c’est qu’on est criminel. Il n’y a pas de raison qu’une équipe comme le Barça joue en Champion’s League et laisse à la touche, son champion le plus aguerri et expérimenté et qui a fait des démonstrations », a-t-il déclaré. 

Le problème de la candidature de Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle de 2020 ne se pose même pas puisque, selon lui, aucune disposition légale du pays ne la lui interdit formellement. Il faut permettre au Togo de poursuivre l’élan de développement qu’il a déjà amorcé avec l’actuel chef de l’Etat au pouvoir, pense-t-il. 

« Le Président se consacre quotidiennement au bien du Togo. Le moment venu, le parti UNIR se réunira et informera l’opinion de son candidat », a-t-il insisté. Tikpi Atchadam est un homme « très isolé y compris dans son propre camp », a dit M. Bawara à l’endroit de l’homme à l’origine des événements du 17 août 2017 au Togo.

Selon lui, Tikpi Atchadam ne conteste pas seulement la candidature du Président de la République mais aussi celle des autres leaders de l’opposition. « Il continue dans une aventure solitaire, il faut le laisser, il est en perdition », a-t-il laissé entendre.

source: afreepress

commentaires
Loading...