La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

La CEDEAO ne prononcera aucune sanction à l’encontre du Burkina

77

Ce jeudi 3 février 2022, s’est tenu un sommet de la CEDEAO auquel ont participé tous les chefs d’Etat de la sous région.

Ce rassemblement des dirigeants ouest africains, avait pour finalité, l’évaluation de la situation politique au Burkina Faso et l’adoption de nouvelles sanctions contre le pays occidental récemment dirigé par des militaires.

Au terme de cette réunion, il en est sorti que le pays des hommes intègres n’aura pas à subir les consécrations du bloc régional ouest africain, pour le moment.

Néanmoins, la CEDEAO demande la libération immédiate et inconditionnelle du président évincé, Roch Marc Christian Kaboré, placé en résidence surveillée.
L’organisation regroupant les Etats de l’Afrique occidentale a aussi demandé à l’actuel homme fort du Burkina, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, et à ses hommes, d’établir un calendrier rapide, pour le retour à l’ordre constitutionnel dans le pays.

Rappelons que les délégations militaire et ministérielle qui s’étaient rendues en début de semaine à Ouagadougou, ont attestées que le président déchu va « très bien ».

commentaires
Loading...