La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

1er juin: 500 plants mis à terre par les journalistes grâce à UPF-Togo

92

C’est aux abords des rails d’Adewui, en face de la mairie de Bè-ouest jusqu’à la maison de la presse (Golfe 3) que les journalistes ont célébré cette journée nationale de premier juin, qui est une tradition instaurée pour planter des arbres.

A l’occasion 500 Khaya Senegalensis, plus connus sous le nom de Maoguen ont été mis à terre.

Une initiative de la branche togolaise de l’Union de la presse francophone (UPF) qui est à sa 2ème édition. L’opération “un journaliste, un arbre” a vu la participation effective du ministre de la communication et des médias, Prof. Ayewouadan Akodah, le directeur de cabinet du ministère de la communication, Franck Missite, le maire de la Commune Golfe 3, Kamal Adjayi, sans oublier le président de l’UPF-Togo, Loïc Lawson et plusieurs journalistes.


Pour le ministre « Une telle initiative ne peut qu’être saluée dans la mesure où elle concorde avec l’engagement de l’Etat togolais qui est de faire désormais du Togo, un pays forestier. Cette démarche de planter un arbre sauvegarde l’environnement et la vie. S’il n’y a pas d’arbre, il n’y a pas d’oxygène et s’il n’y a pas d’oxygène, nous ne vivons pas. Planter un arbre est un acte de vie ».

Le confrère de Global actu présent à cette opération note que le Maire Kamal Adjayi s’est réjoui de cette initiative des journalistes, surtout qu’elle s’inscrit dans le cadre du projet d’assainissement de cette zone.

« C’est un plaisir pour nous de savoir que les journalistes ne sont pas que des beaux parleurs. Ils viennent aussi lutter contre la dégradation de l’environnement et faire surtout cet acte noble qui est de planter un arbre pour préserver l’environnement », adéclaré le maire.

Les 500 plants mis en terre seront entretenus, selon le maire, par le service technique de la mairie et la Brigade de veille environnementale (BVE) associée à cet événement.

Le président de l’UPF-Togo, Loïc Lawson a remercié les autorités présentes avant de noter que cette opération qui est à son 2ème acte, après celui de 2019, s’inscrit dans le cadre de la journée nationale de l’arbre initiée au Togo depuis 1977.

Pour le président « La planète terre se réchauffe et les pluies se font rares. Lors des COP, les organisations pensent à comment faire pour amener les Etats à amoindrir la pollution de l’environnement. Et les journalistes, à travers cette opération, donnent l’exemple en plantant des arbres».

Il faut noter que cette journée de 1er juin a été respectée par plusieurs organisations, des associations,des politiques, des ONG suite à l’appel du gouvernement togolais qui veut faire du Togo un pays vert d’ici 2030.

commentaires
Loading...