La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Au Centre de Formation des Conducteurs Professionnels le respect des codes de la route dépend de la bonne formation donnée

Au Togo, face aux accidents récurrents et le bilan meurtrier enregistré chaque mois, les actions s’intensifient pour améliorer la sécurité routière. Après le gouvernement, des centres de formation se mettent dans la bataille pour éviter des accidents sur nos routes. C’est le cas du Centre de Formation des Conducteurs Professionnels (CFCP). Une initiative du togolais Saint Eloi Pandam, Expert de IRU basé à Genève en Suisse.

Le centre était en Journée porte ouverte ce mardi 17 janvier 2023. Le but c’est de permettre aux populations de découvrir les offres de formation données par le centre. Elle vise aussi à donner la possibilité aux togolais qui ne connaissent pas le centre de le connaître afin de profiter des atouts qu’il apporte dans la formation dans le domaine de la conduite au Togo, de découvrir les matériels de formation de la dernière génération que le centre dispose.

 

“J’ai senti que les gens ne circulaient pas bien dans mon pays et aussi comme vous le savez la sécurité routière est un problème sociétal partagé donc c’est ce qui m’a amené à mettre en place ce centre parce que nous voulons avoir de bon conducteur chez nous pour assainir nos routes” a confié le promoteur de ce centre Saint Eloi Pandam.

 

La formation au centre s’intéresse habituellement aux personnes qui veulent faire de la conduite leur propre métier, leur profession. Mais aussi s’adresse à tout le monde qui aspirent connaître la conduite et l’appliquer dans les règles de l’art. Le centre dispose des appareils innovants pour permettre à toutes personnes de 16 ans et plus d’apprendre la conduite.

“Par rapport aux autres centres je n’en sais rien mais chez nous ici au CFCP, nous donnons une formation de qualités… Nous avons des simulateurs que d’autres centres n’ont pas et aussi l’endroit ou le cadre pour apprendre nous permet d’être au top par rapport aux autres” précise le promoteur qui ajoute que le cadre permet d’apprendre tranquillement en toute quiétude et donc tout ceci fait la différence.

 

Le centre donne toutes les types de formations dans toutes les catégories. De la catégorie A au catégorie CE. Il s’agit du léger A (motos), B (les petites voitures), C (les porteurs), CE ( les véhicules articulés et le bus) et aussi des formations en chariots élévateurs.

 

“Le CFCP, c’est un centre de formation des conducteurs professionnels. Il forme dans toutes les catégories de conduite. Le centre est spécialisé en formation à la sécurité routière, à la sécurité incendie. Il fait aussi la remise à niveau et le perfectionnement” précise le promoteur.

 

Il explique que le simulateur est un outil pédagogique très important de nouvelle génération qui permet à un grand centre de former tranquillement et sans danger. Le centre dispose des mise en situation qui concerne les cas d’alcoolisme.

 

Le centre a pour vision de combattre sur la terre de nos aïeux, le non respect du code, ce qui selon le promoteur cause des accidents. Pour le promoteur il est possible de combattre ce déficit si tout le monde n’ignore pas le code et l’applique dans sa juste valeur. “Le non respect du code fait que nous nous conduisons mal” remarque-t-il. 

 

Depuis sa création depuis 2021 au Togo le centre a formé plusieurs chauffeurs. Certains de ces chauffeurs sont  aujourd’hui employés par des grandes sociétés de la place. 

Le centre dispose aussi d’un cabinet de placement des chauffeurs professionnels en ligne appelé allô chauffeur! sur simple demande sur www.el-yanaa.com

 

Les formations au centre CFCP-El-YANAA situé derrière le marché d’Avedji, sont données en  packs notamment le pack forfait 20h, le pack permis accéléré, le pack conduite accompagnée, le pack permis Alèz. Toutes ces formations sont accessibles à des coûts très abordables.

 

 Il faut dire que depuis quelques mois l’exécutif togolais a entrepris plusieurs réformes sur le sujet dont la mise en œuvre d’une politique nationale de sécurité routière, création d’un Office national, afin de parvenir à un respect plus strict des dispositions du code de la route, et de réduire sensiblement les causes d’accidents. En fin d’année 2022, d’après un rapport, 347 personnes ont perdu la vie dans 3818 accidents de la route.

 

commentaires
Loading...