La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Corridor économique Lomé-Ouaga-Niamey : 120 millions de dollars de la Banque mondiale pour le Togo

27

Le projet régional corridor économique Lomé-Ouaga-Niamey a trouvé un accord de financement d’un montant de 120 millions de dollars Us de la banque mondiale. l’accord été officialisé ce vendredi 29 octobre entre le Togo et la Banque mondiale (BM).

Selon le confrère de 24heureinfo, les documents de cet accord ont été signés par le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya et la directrice des opérations pour le Togo, la Côte d’Ivoire, et la Guinée, Coralie Gevers en présence du président Faure Gnassingbé.

Selon la présidence togolaise, le projet s’inscrit dans la nouvelle stratégie régionale pour l’Afrique de la Banque mondiale qui entend appuyer les corridors prioritaires de la CEDEAO et de l’UEMOA afin d’améliorer les conditions de transport, mettre en valeur les opportunités économiques, lever les obstacles au commerce et faciliter l’intégration régionale des pays enclavés de l’Afrique de l’Ouest.

Dans le cadre dudit projet, plusieurs activités sont prévues entre autres, la réhabilitation du tronçon Aouda-Kara sur la Route Nationale n°1, l’amélioration des pistes d’accès aux agropoles de Kara et de l’Oti, la construction et l’équipement d’un centre de casse de véhicules, la réalisation de l’inspection de sécurité routière et la mise en œuvre d’actions correctives sur l’axe Lomé-Cinkassé, la construction de parkings le long du corridor, la mise en place d’un système d’information intelligent sur le corridor.

Présent lors de la cérémonie de signature, Ousmane Diagana, Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’ouest et centrale de la Banque mondiale a salué la dimension « sous régionale » du projet « qui démontre la solidarité du Togo avec les pays de l’hinterland ».

« L’importance stratégique du projet c’est d’abord contribuer au développement des relations économiques entre les différents pays, faciliter la circulation des biens et des services entre les trois pays, et par conséquence contribuer à accélérer le développement de ces trois pays dans cet espace de la CEDEAO », a-t-il déclaré à la fin de la cérémonie.

commentaires
Loading...