La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

La CNT/EPT rend public son analyse sur l’Education Nationale

424

La Coalition Nationale Togolaise pour l’Éducation Pour Tous (CNT/EPT) a rendu publiques ses observations sur la septième revue sectorielle de l’Éducation nationale mercredi 30 janvier 2019 à Lomé.

C’était au cours d’une cérémonie de restitution animée par les premiers responsables de la Coalition, en présence des acteurs de l’Éducation nationale, des représentants du gouvernement togolais, des organisations de la Société civile ainsi que des Journalistes.

Le document d’une trentaine de pages présente à travers une démarche analytique et un regard objectif les activités de la septième revue sectorielle conjointe de l’éducation du Togo tenue du 12 au 14 juin 2018 à Lomé.

Aussi, faut-il le rappeler, les différentes revues ouvrent un canevas d’appréciations sur le niveau de réalisation des activités prévues, les contraintes, les défis ainsi que les perspectives dans la dynamique du Plan Sectoriel de l’Éducation (PSE) adopté pour la période 2014-2025 avec pour objectif l’atteinte de la scolarisation universelle à l’horizon 2022.

En vue d’aider l’État togolais et les acteurs de l’Éducation nationale à parvenir à la réalisation de cet objectif, les grandes lignes de ce livret, produit de la CNT/EPT répondent à des questions relatives à l’organisation même de la revue, aux résultats et recommandations de la revue, ainsi qu’aux solutions proposées par la revue.

Il était question pour la coalition à travers cette initiative de contribuer à l’amélioration de l’efficacité de la mise en œuvre du plan sectoriel de l’éducation à travers des propositions concrètes basées sur une analyse et une appréciation objective de l’exécution du troisième plan triennal 2014-2025 du PSE et de formuler des recommandations pour l’amélioration de la mise en œuvre du plan sectoriel de l’éducation.

A en croire Ayité Koami Adédzé, chargé de programme au Secrétariat technique permanent du plan sectoriel de l’éducation, l’organe en charge de l’organisation de la revue sectorielle, on ne peut pas développer un pays si l’éducation n’est pas traitée à sa juste valeur. Et donc cette restitutions de la coalition répond parfaitement aux injonctions de la septième revue dans la mesure où ce document relate les succès et les imperfections de cette revue par la mise en exergue des points de vue des participants, les forces et faiblesses du système éducatif, et nous pensons que c’est une bonne chose que la coalition aie reconnu que le Togo fait des avancées dans son système éducatif malgré les difficultés…Aujourd’hui la coalition est la seule entité qui revient sur ce que nous avons fait et nous permet de revoir nos forces et nos faiblesses. Nous pensons lui trouver certainement une place au sein de la revue pour qu’elle puisse présenter ses résultats aux grands groupes pour permettre au pays de se  lancer sur l’avenir en matière d’éducation”

source reporterdafrique

commentaires
Loading...