La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Enrichissement et validation du projet de rapport national de l’EPU: les acteurs en atelier à Lomé

3

Le représentant du ministre des droits de l’homme, M. Djeri Adjawè, directeur de cabinet dudit ministère a officiellement lancé l’atelier régional d’enrichissement et de validation du projet de rapport national de l’EPU ce mardi 24 août.

Cet atelier de deux jours a pour objectif de coordonner et de valider les actions et les mesures prises par les différents acteurs pour la mise en œuvre des recommandations issues du 2ème cycle de l’EPU. Ainsi les deux jours des travaux seront essentiellement consacrés à la collecte et à la validation des informations.

Le rapport national du Togo au titre du 2ème cycle de l’EPU a été examiné en octobre 2016. Au terme de l’examen, des progrès ont été relevés et des recommandations formulées. Ainsi le Togo a recueilli favorablement la plupart de ces recommandations et a accepté de les mettre en œuvre jusqu’au prochain examen prévu en début de l’année 2022 et ceci au titre du 3ème cycle de l’EPU.

« On a collecté toutes les mesures que le gouvernement a eu à prendre pour mettre en œuvre les recommandations lors du cycle précèdent en 2016. On formule des recommandations à l’endroit de ce pays pour relever les défis qui restent en matière des droits de l’homme. Lorsqu’on revient chaque partie prenante dans son niveau prend des mesures pour contribuer à la mise en œuvre de cette recommandation » a précisé Akpaou Abdou Gafaou, directeur de la législation et de la protection des droits de l’homme.

Il faut dire que pour une mise en œuvre efficace et concrète de ces recommandations, un plan d’action a été élaboré à l’intention des départements ministériels et autres acteurs nationaux impliqués dans le processus. Ainsi en septembre 2019, le gouvernement a procédé à une revue et a soumis au conseil des droits de l’homme un rapport à mi-parcours.
Le Togo doit soumettre son rapport national au titre du 3ème cycle de l’EPU en octobre 2021 prochain. A cette occasion, le Togo devra dresser le bilan des suites réservéess aux recommandations en vue d’une évaluation d’ensemble sur la période 2016-2021.

Prennent part à cet atelier régional, le gouvernement, les départements ministériels, les organisations de la société civile et les services déconcentrés décentralisés de l’état.

Apres l’étape de Lomé Commune, le même atelier se tiendra à Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong et prendra fin le 10 septembre avec un autre atelier national à Lomé pour le rapport final.

commentaires
Loading...