La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les neuf nouveaux membres de la CNDH ont prêté serment

323

Les neuf (9) nouveaux membres de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) ont prêté serment mardi 16 avril 2019 devant le bureau de l’Assemblée nationale, avec à sa tête sa Présidente, Tségan Yawa Dzigbodi.

La cérémonie de prestation de serment s’est déroulée en présence du Président de la Cour Constitutionnelle, Aboudou Assouma, de plusieurs membres du gouvernement à l’instar du ministre des Droits de l’Homme chargé des relations avec les institutions de la République, Christian Trimua.

Avant d’être renvoyés dans leur mission de « promotion et protection des Droits de l’Homme », ces membres sont passés devant l’Assemblée nationale pour confirmer leur engagement à travailler dans l’intérêt de la nation. 

« Je jure de bien et fidèlement remplir ma mission telle que prévue par la Constitution et la loi, de l’exercer en toute impartialité et indépendance, d’assurer sans défaillance les devoirs qu’elle m’impose et de garder les informations et des délibérations », ont individuellement déclaré chacun. 

Dans son intervention, la Présidente de l’Assemblée nationale, a rappelé l’importance de cette prestation de serment, qui selon elle, est une obligation légale et une pratique institutionnelle importante dans la République.

« Conformément à l’article 9 de la loi organique N°2018-006 du 20 juin 2018, avant leur entrée en fonction, les membres de commission prêtent serment devant le bureau de l’Assemblée Nationale », a-t-elle rappelé. 

Elle a par ailleurs, salué l’engagement et la volonté du gouvernement sous la conduite du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, à faire de la CNDH, un véritable organe de promotion et de protection des Droits de l’Homme dans le pays.  

« La détermination du Chef de l’Etat a permis au Togo d’opérer, à travers la loi organique n°2018-006 du 20 juin 2018 relative à l’organisation et au fonctionnement de la CNDH ; des réformes nécessaires pour davantage d’indépendance et d’efficacité de l’institution. Plus encore, ces réformes font de la CNDH, un mécanisme national de préservation de la torture », a-t-elle indiqué. 

Voici la nouvelle compositions de la CNDH par domaine d’intervention.

Santé : Mme Lidie Bessie-Kama,

Droit et Justice : Mme Afi Atitso, Yaovi Sronvi,

Protection de l’environnement : Wéngbama Kodaga,

Sciences humaines : Tembe Aïssah-Assih,

Défense des droits : Dosseh Sohey, Mme Nakpa Polo, Abdou-Raouf Ouro-Yondou, Didi Sanvee.

source: Afreepress

commentaires
Loading...