La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le « prix de la femme francophone 2020 » : Aude Nyadanu, française d’origine togolaise lauréate

89

Le prestigieux « Prix de la Femme Francophone » édition 2020 a été remporté par Aude Nyadanu, française d’origine togolaise, ce jeudi 10 décembre 2020 en Tunisie au cours d’une cérémonie qui a lieu à l’occasion du Congrès annuel de l’Association Internationale des Maires de la Francophonie (AIMF), rapporte « Togo Reveil ».

La franco-togolaise, originaire d’Atakpamé, a été choisie pour ses nombreuses actions menées en France pendant cette période de crise sanitaire. Madame Aude Nyadanu, s’est illustrée en sauvant de nombreuses vies. Au risque de sa vie, elle a forcé l’admiration par son courage et son engagement à apporter de l’aide et des secours à plusieurs personnes sans distinction de race ou de sexe. De nombreux témoignages fusent de partout et de toute la France où elle vit, écrit le confrère.

 Depuis 2017, l’AIMF décerne chaque année le Prix AIMF de la Femme Francophone pour promouvoir la participation et le leadership féminin dans le développement des territoires. L’attribution de ce Prix va au-delà d’une simple reconnaissance et représente surtout une opportunité des rencontres humaines qui aboutissent sur des coopérations dans le long terme.

Le Prix de la Femme Francophone met aussi et surtout en résonance l’engagement de ces femmes et l’action des autorités locales. Cette reconnaissance est un honneur pour le Togo et surtout la femme togolaise dont l’engagement et leadership rayonnent au-delà de nos frontières.

Elle est à un goût plus particulier en cette année où le Togo figure parmi les cinq pays africains qui assurent le mieux la promotion de la femme. Comme tous les ans depuis deux ans ce Prix AIMF de la Femme Francophone est allé à deux citoyennes : la franco-togolaise et la belge Marie de Chastel. Toutes les deux sont des citoyennes engagées pour le numérique. Aude Nyadanu, est créatrice du projet Lowpital et Marie du Chastel, créatrice du festival KIKK de Namur. Avant les deux lauréates de cette année, en 2017, la première édition du Prix a salué une tunisienne Cyrine Ben Mlouka, Trésorière de la Chambre tunisienne des femmes chefs d’entreprise, pour son action en faveur de l’entrepreneuriat féminin.

Pour le confrère Madame Yawa Ahoefa Kouigan, Maire d’Atakpamé et Présidente de la Faîtière des Communes du Togo est une autre femme battante togolaise, également originaire de la ville des sept collines qui fait également parler d’elle à Tunis depuis le mercredi à l’occasion de ce Congrès de l’Association International des Maires Francophones (AIMF). Elle a activement pris part à cette assise qui s’est achevée ce jeudi 10 octobre et qui a connu la participation de 130 délégations de Maires et de partenaires internationaux venus de 33 pays d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et d’Europe.

La rencontre de Tunis précise le confrère, a été l’occasion de faire le bilan des actions engagées par l’AIMF pour soutenir les plans de riposte des villes face au Covid.

Au total 2,5 millions d’euros ont été mobilisés par l’association pour appuyer 178 villes de 19 pays. Le Bureau de l’association a adopté un programme d’appui aux villes pour la réalisation de projets de développement urbain. Il s’est prononcé sur l’attribution de plus d’1 million d’euros de subventions pour 14 projets qui permettront d’améliorer l’accès à la culture et à l’éducation, à l’eau et à l’assainissement, aux services de santé, mais aussi de dynamiser l’entrepreneuriat.

Le confrère rapporte que ces assises de Tunis ont pris fin ce 10 décembre avec l’élection pour deux ans du Bureau de l’association présidé par Anne Hidalgo, la Maire de Paris .

commentaires
Loading...