La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Côte d’Ivoire: Nouvelle interpellation des évêques à la classe politique

803

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La 113ème assemblée plénière de la Conférence des évêques catholiques de la Côte d’Ivoire (CECCI) s’est achevée sur une note d’alerte avec des messages très forts.

Les archevêques et évêques ivoiriens ont, dans un message donné à la fin de la messe de clôture en la cathédrale Saint Jean Marie Vianney d’Agboville, appelé l’ensemble des ivoiriens à éviter à la Côte d’Ivoire une autre guerre. A l’allure des événements en Côte d’Ivoire aujourd’hui, les messages de la Conférence des évêques catholiques doit être pris au sérieux.
« ce cri de cœur, qui est aussi celui du peuple : Évitez-nous une autre guerre ! ». Se scandaient la Conférence des évêques catholiques de la Côte d’Ivoire (CECCI) à l’endroit de l’ensemble des ivoiriens et principalement aux acteurs politiques.

Par ce message, les archevêques et évêques ivoiriens dénoncent le climat de peur généralisée au sein de la population à l’approche de l’année 2020, une année électorale dans le pays.
Selon l’épiscopat ivoirien, cette peur est liée « à la réalité des conflits inter communautaires récurrents, aux questions de l’insécurité, du domaine foncier, de l’occupation illicite des forêts classées, de l’orpaillage clandestin et des problèmes relatifs à l’identité ivoirienne ».
Les évêques ivoiriens n’ont pas passé sous silence ces questions qui se posent et les débats qui ont cours en ce moment dans le pays, et qui sont régulièrement relayés par la presse nationale et internationale.

« Nous souhaitons que ces débats qui ont cours actuellement dans un environnement de crise sociale sur fond politique, se poursuivent dans un climat de sérénité et dans un souci de recherche authentique de la paix », plaide l’épiscopat ivoirien.
En écrivant ce message, la Conférence des évêques catholiques de la Côte d’Ivoire (CECCI) veut éviter à la Côte d’Ivoire une autre crise « après plus de deux décennies de graves crises qui ont tristement marqué l’histoire de la Côte d’Ivoire et à quelques mois des échéances électorales de 2020 ».
Certes, écrivent les évêques, construire la paix n’est pas œuvre facile. « Cependant, nous vous le demandons avec insistance, à vous qui tenez entre vos mains la destinée de notre peuple : Evitez-nous une autre guerre ! »

Pour éviter une autre guerre à la Côte d’Ivoire, les évêques en appellent à la responsabilité de tous ceux qui détiennent l’autorité afin « de tout mettre en œuvre pour travailler à la réconciliation et à la cohésion sociale, pour prévenir les crises et consolider la paix ».
Les évêques demandent en outre au gouvernement ivoirien « au nom de la paix, de poursuivre et d’achever le processus du désarmement, car les armes circulent encore dans notre pays et ce n’est un secret pour personne »

En outre, les évêques catholiques ivoiriens, à travers leur message, exhortent les uns et les autres à la culture du pardon, en vue de construire une Nation forte et prospère. En effet, soulignent-ils, le pardon libère des ressentiments, de la haine et de la vengeance qui mènent à la mort. « Dans le contexte de la crise et de la méfiance qui nous affectent aujourd’hui dans ce pays, pardonner, c’est se donner la chance de regarder ensemble l’avenir avec optimisme ».
Au terme de leur message, les évêques ont exhorté les ivoiriens à « une vraie réconciliation, à être des artisans de la paix : tous, désarmons nos cœurs, nos bouches et nos bras, car il y va de la vie de notre nation ».
La réconciliation, estiment-ils, ne peut se faire sans que leurs cœurs soient ouverts « à l’action de l’Esprit Saint qui est capable de rétablir les relations brisées, car il est l’Esprit de réconciliation et de paix ».

source: vaticannews

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

commentaires
Loading...