La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le parti de Blaise Compaoré de retour dans l’arène présidentielle du Burkina-Faso

482

Renvoyé par la rue en 2014 après 27 ans de gouvernance, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), resurgit 5 ans après sur la scène politique burkinabé pour porter cette fois-ci Eddie Komboïgo à la présidence. Ce dernier à battu à plate couture son rival Yahaya Zongrana, 133 voix contre 21 lors de la primaire interne organisée par le parti ce dimanche.

Il sera en compétition le 22 novembre dès que sa nomination sera entérinée par le président d’honneur du parti, Blaise Compaoré.

Il pourra donc affronter le président sortant Roch Marc Christian, l’ancien Premier ministre Kadré Désiré Ouédraogo et Gilbert Noël Ouédraogo, dirigeant d’un ancien parti allié du régime de Compaoré. Sera de la partie également Tahirou Barry, un ministre démissionnaire du premier gouvernement du président Kaboré.

Expert comptable et député à l’Assemblée nationale, il avait par une fois, déjà en 2015, été confronté au rejet de sa candidature par application d’une loi excluant les proches de Blaise Compaoré.

Quoiqu’il en soit, pour cette échéance de 2020, tous les ingrédients semblent être réunis pour offrir aux burkinabè une élection à suspens. D’autant plus qu’ils feront d’une pierre deux coups : les législatives et la présidentielle le même jour.

La révision des listes électorales momentanément arrêtée en raison du Covid-19 a repris ce vendredi dans le pays.

commentaires
Loading...