La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le vibrant hommage d’Akinwumi Adesina à Amadou Gon Coulibaly

421

Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly a rendu l’âme ce mercredi 8 juillet 2020. Une fois sa mort annoncée, les hommages ne cessent de pleuviner. Comme ses pairs, le Président de la Banque africaine de développement, M. Akinwumi A. Adesina, a rendu un vibrant hommage à l’illustre disparu qui était d’ailleurs son ami.

Selon les propos du numéro 1 de la BAD, cette nouvelle, il l’a reçue comme un coup de massue surtout ces derniers jours, où Abidjan est au cœur des inondations.

« Bien que nous ayons subi de nombreuses tempêtes et inondations à Abidjan ces derniers temps, je n’imaginais pas un instant qu’une nouvelle tempête se préparait. Comme un coup de tonnerre, tout a changé lorsque ma femme, Grace, a attiré mon attention sur un article indiquant que le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, était décédé. Je lui ai dit que cela ne pouvait pas être vrai, puisqu’il venait de rentrer et que, pour autant que je sache, il allait bien », a-t-il écrit.

« Mes pensées sont allées à sa chère épouse et à sa famille, soudainement plongées dans la tristesse. Mes pensées sont allées au Président Alassane Ouattara, pour qui il fut un fils bien-aimé, un partenaire loyal et un confident, pendant quelques 30 ans. Je pensais au gouvernement de la Côte d’Ivoire et au pays où j’ai vécu pendant cinq ans dans les années 1990 et à nouveau cinq ans maintenant, en tant que Président de la Banque africaine de développement. Une belle nation qu’Amadou Gon a servie avec dévouement, assiduité, passion et fidélité jusqu’à son dernier souffle », a-t-il ajouté.

Pour lui, la Côte d’Ivoire vient de perdre un leader, « Amadou Gon était un leader exemplaire », a-t-il déclaré avant de poursuivre « il était mon ami. Je me souviens l’avoir appelé pendant son séjour à Paris. J’étais inquiet pour lui et bien que nous ayons échangé quelques messages antérieurement, je n’étais pas satisfait. Je voulais entendre sa voix. Nous avons parlé. J’étais très heureux qu’il aille bien », s’est-il rappelé.

Le Nigérian ne manque pas de mots pour désigner ce grand homme affable que vient de perdre la Côte d’Ivoire. « Un homme humble. Un homme désintéressé. Un homme fidèle. Une lumière resplendissante », l’a-t-il qualifié

Enfin, le Président de la BAD teint à présenter ses condoléances à la famille éplorée et à toute la nation ivoirienne.

« Mes sincères condoléances vont à sa chère épouse et à sa famille, ainsi qu’à sa mère. Que Dieu les réconforte. Mes sincères condoléances vont au Président Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire. Monsieur le Président, vous avez perdu votre allié et confident le plus proche, qui vous a servi fidèlement, vous et sa nation, jusqu’à son dernier souffle, en œuvrant pour le bien de la Côte d’Ivoire. Que Dieu vous réconforte, vous, le gouvernement et le bon peuple de Côte d’Ivoire », a-t-il conclu.

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...