La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les candidats à la présidentielle de 2020 sont toujours sans nouvelles des frais de campagne, le Cacit intervient

914

Dans une lettre ouverte adressée aujourd’hui à Madame Yawa Tsegan, présidente de l’Assemblée nationale, le Président du CACIT, Me Claude Amegan a attiré l’attention du gouvernement sur certains sujets qui semblaient lui échapper.

Il a abordé entre autres, la question du versement des frais de campagne qui 5 mois après l’échéance présidentielle restent toujours impayés.

Il convient de rappeler que le Cacit avait une première fois appelé les autorités compétentes par le biais d’un communiqué en date du 17 février à s’acquitter de leur dette envers les candidats, malheureux comme victorieux.

Mais à ce jour et selon les informations, comme stipulé par le document, « ce remboursement n’est toujours pas effectif afin de permettre aux candidats de rentrer dans leur droit.»

Tant de voix se sont élevées depuis, que ce soit au niveau des organisations de la société civile que des candidats pour légitimement réclamer leur dû.

«Aucune raison tant administrative que procédurale ne saurait justifier cette situation qui au demeurant peut être considérée comme un manque de volonté politique à satisfaire à cette exigence légale», estime le président du Conseil d’administration du Cacit avant de poursuivre que cela « compromet l’encrage démocratique du Togo, la paix et la cohésion sociale.»

Il invite donc la Présidente de l’Assemblée nationale, conformément à l’article 81 alinéa 2 et l’article 96 alinéa 3 à se pencher avec ses supérieurs hiérarchiques sur cette affaire pour la tirer au clair une fois pour de bon.

Notons que dans la lettre, les questions de l’adhésion au Millenium challenge coopération (MCC) et l’impunité des actes de violations des droits de l’homme ont également été abordées.

commentaires
Loading...