La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Mawussi Kakatsi admis à la retraite : retour sur parcours d’un réformateur

1 108

La Compagnie Énergie Électrique du Togo (CEET) a depuis ce mardi 19 mai un nouveau directeur. Il s’agit de SANTIEGOU LARE Diegoubath, précédemment D.G de BBOX, une entreprise du projet Cizo. Il succède ainsi à Paul Mawussi Kakatsi arrivé en fin de mandat et admis à la retraite. L’homme avait pendant ces quatre années, réussi à remettre à flot la CEET, qui ployait sous plusieurs années de mauvaise gouvernance.

Mais qui est Paul Mawussi Kakatsi, le désormais ex-directeur de la CEET ?

Directeur de la CEET depuis 2016, M. Kakatsi avait succédé la même année à Gnandé Djeteli, qui était en poste de 2011 à 2016.

L’homme, pendant les années qu’il aura passé à la tête de l’institution, a mené de grands chantiers de réformes. Des réformes qu’il n’aurait pas pu conduire sans son expérience de longue date au sein de l’institution. Ce qui lui avait d’ailleurs valu cette reconduction après une premier passage de trois (3) ans à ce même poste.

Ingénieur électromécanicien de formation, Paul Mawusi Kakatsi est diplômé de l’École supérieure interafricaine de l’électricité (ESIE) de Bingerville en Côte d’Ivoire.

Il intègre dans les années 1985 les rangs de la CEET au sein de laquelle il a occupé diverses fonctions et pratiqué une belle palette de métiers pendant une bonne dizaine d’années. De 1995 à 2006, il assure la responsabilité des activités de distribution et d’exploitation avant de prendre en charge la direction de la planification de 2006 à 2009.

Imprégné de la vision d’ensemble du secteur, il se voit confier les rennes de l’institution pendant une période intérimaire allant de 2009 à 2011. Période au cours de laquelle il eut à lancer le premier Contrat de performance souscrit par la CEET auprès de l’État et des institutions de Breton Wood.

De retour aux affaires, le 16 février 2016, après un passage au ministère des Mines et de l’énergie, en qualité de conseiller en énergie du ministre, 4 missions principales lui sont assignées.

Afin de mener à bien ses missions, il entreprend de grands chantiers pour donner un coup de neuf à la Compagnie. Le premier chantier phare dès son arrivée était la sécurisation des sources d’approvisionnement auprès des fournisseurs de la sous-région, notamment la Communauté Électrique du Bénin (CEB). Ceci a permis déjà en 2017, d’apurer 80% de la dette fournisseur en souffrance.

Les autres chantiers ont porté notamment sur l’équilibre entre l’offre et la demande en énergie, l’augmentation des capacités de production en énergie du pays et à l’amélioration de la relation avec les clients.

Ce qui a conduit à la signature et à la mise en œuvre de nouveaux contrats pour l’approvisionnement en énergie afin de limiter le délestage qui frappait de plein fouet le pays depuis 2006 ;

Le démantèlement des réseaux illicites de branchements, communément appelés “Toile d’araignée”, qui étaient devenus il y a encore quelques années un véritable fléau dans les principaux quartiers périurbains du Togo ;

La révision du système de collecte des revenus en passant au compteur prépayé, plus connu sous le nom de “Cash Power” ;

Des chantiers qui ont permis d’améliorer sensiblement les offres de service de la Compagnie au cours des cinq (5) dernières années.

Le nouveau directeur de la CEET aura pour responsabilités de poursuivre les réformes déjà entreprises et surtout de faire taire les appels au scandale qui planent depuis quelques mois et qui ternissent l’image de la société en charge de la fourniture de l’énergie électrique dans le pays.

commentaires
Loading...