La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

L’UFC fait des propositions de sortie pacifique de la crise

526

Une conférence débat a réuni ce samedi, les fidèles et sympathisant du Parti des forces pour le changement (UFC) à Lomé sur le thème « De la lutte pour l’indépendance à la proposition de l’UFC pour une sortie de crise ». Ce fut également l’occasion de la commémoration des 26 ans de l’attaque du 05 Mai à Soudou du convoi de son président Olympio.

Le Dr Ekoué Folly, chercheur en science politique et en Histoire, à cette occasion, a fait une profonde décrispation de l’historique même de l’indépendance du Togo et ce qu’est l’homme Sylvanus Olympio, son idée, sa vision future du Togo et de sa gestion après les indépendances.

Il précise que l’assassinat de Sylvanus Olympio est une œuvre marchande de la métropole et non celui d’Eyadéma, et les raisons de l’avènement de la démocratie en 1990.

Pour cet orateur, la meilleure proposition pour une sortie de crise est que les partis politiques qui veulent diriger le Togo puissent s’approprier la méthode de la maison et du maisonier. Pour que la continuité demeure, il faut que « le maisonier qui vient ne casse pas le travail du maisonier précédent » a-t-il précisé.

Pour Dr Ekoué Folly, « cette nouvelle tendance de la lutte politique de l’UFC est historique, malgré les flèches que le peuple lui a envoyé, et doit faire émulation et devenir la boussole pour les décennies à venir ».

Ainsi, pour une sortie de la crise politique actuelle au Togo, l’on doit vraiment s’atteler aux trois propositions du parti de Dr Gilchrist Olympio qui sont pour lui très louables et gages de réconciliation à savoir, la question de la Constitution, que les reformes soient faites, la question de la candidature du chef de l’Etat en 2020, l’organisation des élections, comment faire pour une alternance pacifique et les concessions à faire.

Notons que ce jour du 05 Mai est un jour symbolique dans la vie du parti et celui de son président qui marque le 26e anniversaire de l’attaques de Soudou et aussi les assassinats des leaders, sans oublier le vol de la victoire de son candidat, Dr Gilchrist Olympio à la présidentielle de 1998.

commentaires
Loading...