La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Remède Coronavirus : La CEDEAO dément avoir commandé le covid-organics (CVO)

546

La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dément avoir commandé le covid-organics (CVO), le remède élaboré par Madagascar contre le Coronavirus.

Le covid-organics est l‘œuvre de chercheurs malgaches de l’Institut malgache de recherche appliquée (IMRA),  présenté sous forme d’une tisane afin de combattre à titre préventif et curatif, le Covid-19.

Il est « à la fois préventif et curatif composé d’artemisia et de plantes médicinales malgaches », a expliqué le président malgache Andry Rajoleina, qui explique que le produit a déjà fait ses preuves dans son pays qui compte pour l’heure 101 guérisons et zéro décès sur 151 cas.

Le président malgache a récemment annoncé avoir envoyé à plusieurs pays africains dont les 15 membres de la CEDEAO, selon le site fr.africanews.com. A en croire ledit site, ” (…) à la demande de plusieurs chefs d’État africains, c’est avec honneur que nous vous remettons les dons de Madagascar pour les 15 pays de la CEDEAO », déclarait-il en remerciant le Bissau-Guinéen Embalo qui s‘était engagé à distribuer le produit dans toute la zone CEDEAO.

Mais dans un communiqué rendu public mercredi, l’organisation ouest-africaine a nié avoir commandé le CVO. « Nous souhaitons indiquer que la CEDEAO et son institution spécialisée en matière de santé qu’est l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) se dissocient de cette affirmation, et informer le public que nous n’avons jamais commandé ledit médicament », peut-on lire dès le premier paragraphe du document rapporté par fr.africanews.com.

La CEDEAO précise toutefois : « Nous souhaitons indiquer par ailleurs, que dans le cadre de son mandat qui est d’assurer la sauvegarde et l’amélioration de la santé des populations de la région, l’OOAS reste engagée vis-à-vis de la promotion des pratiques et des produits d’une médecine traditionnelle rationnelle dans l’espace CEDEAO, et a travaillé de façon cohérente pendant des années, avec les États membres dans le cadre d’études scientifiques sur les médicaments à base de plantes dont l’efficacité est prouvée ».

commentaires
Loading...