La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Un homme perd la vue à force d’utiliser son smartphone la nuit

232

La nuit, il avait pris pour habitude de recourir surtout à son œil droit pour jouer avec son téléphone. Si l’on en croit son médecin, un Chinois a perdu la vue suite à un infarctus de l’œil provoqué par son téléphone. Et il ne s’agirait pas d’un cas isolé.


Un homme de la province Shaanxi, en Chine, vient de perdre l’usage temporaire de son œil. L’infarctus de l’œil concerne 1% de la population et se manifeste par une perte souvent indolore, mais brutale, de la vision. En revanche, ce qui est moins habituel, c’est que la cécité aurait cette fois été provoquée par un usage excessif du smartphone.

Le fait de jouer sur son smartphone d’un seul œil et la nuit aurait provoqué la cécité. Wang s’adonnait à des jeux sur smartphone la nuit, en prenant soin d’éteindre tout autour de lui. À la longue, cette occupation aurait fini par créer une OACR, une occlusion de l’artère centrale de la rétine.

Lei Tao, son médecin, ajoute que chez son patient, c’est cette utilisation excessive du smartphone et dans des conditions inappropriées qui aurait provoqué une pression excessive sur sa vision.

Si l’homme est donc devenu aveugle d’un œil, sa situation de Wang n’est pas isolée : chaque mois, son médecin traiterait une vingtaine de nouveaux cas du même genre.

Cependant, le diagnostic de Lei Tao est remis en cause par des experts américains. Selon le Dr Gareth Lema, chirurgien de la rétine au Mount Sinai’s New York Eye and Ear Infirmary, il pourrait s’agir plutôt d’une migraine ophtalmique. Relativement plus fréquente, la migraine ophtalmique se déclare lorsqu’un individu force trop sur ses yeux.

En outre, l’infarctus oculaire se manifeste par un amincissement des artères et un blanchiment de la rétine, des symptômes qui n’ont pas été mentionnés par les médecins chinois. « Je n’utiliserais pas ce cas pour sonner l’alarme », conclut-il le Dr Lema. Après la lumière bleue qui pourrait vous rendre aveugle, voici quand même un cas à suivre de près.

Source : South China Morning Post

commentaires
Loading...