La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le visa refusé à Roger Gbékou que dit le ministère de la culture?

174

Cela fait un grand bruit depuis et c’est vrai que le visa du cinéaste togolais Roger Gbékou est jusqu’alors refusé. Pourtant le jeune talentueux cinéaste est nominé dans la catégorie des courts métrages qui seront diffusés dans le cadre du Festival international Agadir Cinéma et Migrations qui se tient du 9 au 14 décembre, avec son film « le champ des oubliés ». Un refus qui ne permettra pas au cinéaste togolais de se rendre au Maroc afin de concourir avec les autres réalisateurs du monde.

L’Ambassade du Maroc au Togo avec pour résidence en République du Bénin a choisi de briser et sans raisons justificatives, le rêve du talentueux cinéaste togolais qui fait vendre le cinéma togolais ces derniers jours.

Et pourtant, le court métrage de Roger Gbékou triplement primé il y a quelques semaines au clap Ivoir en Côte d’ivoire, a été retenu comme l’une des productions qui seront projetées au Festival international Agadir Cinéma et Migrations.

Ce qui est quand-même curieux, c’est que le festival qu’organise une association marocaine en partenariat avec les autorités du pays, a envoyé une lettre d’invitation au Togolais l’invitant à prendre part à l’évènement.

« Le festival international « Cinéma et Migrations » d’Agadir tiendra sa 16ème édition, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, du 09 au 14 Décembre 2019, avec au programme des projections de longs et courts métrages, en compétition, et hors compétition des conférences, des ateliers pour enfants et des masters classes…Les membres de l’Association «L’Initiative culturelle », qui organisent le festival, seront très honorés de vous voir assister et contribuer à cet évènement avec votre film», écrivent les organisateurs du festival à Roger Gbékou  dans une lettre dont nous avons copie.

Une situation très triste et contradictoire des autorités marocaines qui souhaitent pourtant être membre de la Cédéao, une communauté de pays d’Afrique de l’ouest.

A cette situation qui malheureusement perdure doit incité le gouvernement et les autorités en charge de la culture du Togo à se lever et à véritablement investir leur énergies pour que ce mal ne démotive pas la création artistique des jeunes talents de notre pays.

source: lejournaldutogo

commentaires
Loading...