La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

L’agropole de Kara une référence

420

L’agropole de Kara aura selon la technopole agroalimentaire à sa phase de croisière, des unités d’abattage de volailles de l’ordre de 1 000 – 1 500 T/Heure.

Il sera également installé des unités de transformation et de conditionnement de ces volailles. La production d’œufs à couver, pour sa part, est projetée à environ 3 millions de poussins de chair par an.

Pour Essowè Batana, directeur général par intérim de l’APRODAT (l’Agence de Promotion et de Développement des agropoles au Togo), les niveaux de transformation annuels en phase de croisière sont projetés à 90 000 T/an pour le riz. S’agissant du maïs provende, la transformation est attendue à 15 000 T/an et à 10 000 T/an pour le soja. Le sésame et l’anacarde également entreront dans le plan de transformation des productions agricoles.

Alors que le niveau de transformation annuel est envisagé à 10 000 T/an pour le sésame, il devrait être de 20 000 T/an pour l’anacarde. Tout sera fonction du « schéma que retiendront les investisseurs », précise-t-on.

Cette agropole dont la mise en place devrait s’achever fin 2022, est la phase pilote d’un projet destiné à transformer structurellement l’agriculture togolaise avec un accent sur l’exportation de produits transformés sur place.

commentaires
Loading...