La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Baisse de croissance : le Togo et plusieurs économies africaines en mauvaise posture

285

Le Togo a enregistré à l’issue du 1er trimestre de 2020, une forte baisse de croissance dans plusieurs secteurs clés. Un coup dur, conséquence de la pandémie due au Coronavirus.

Selon les chiffres rendus publics par la Banque centrale des États de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) et repris par Togo Business News, le taux de croissance à la mi-avril est de -4,8%. Un recul de 1,6 points par rapport aux chiffres de mars qui étaient de -3,2%. Cette baisse de croissance touche surtout les secteurs d’activités hors secteurs primaire et l’administration.

Mais, le Togo n’est pas le seul dans le cas. Puisque, plusieurs pays de la sous-région ouest-africaine ont enregistré au cours de cette même période des taux de croissance à la baisse.

Ainsi, dans la zone UEMOA, toujours en cette fin du premier trimestre 2020, le Sénégal a enregistré un taux de croissance -10,6% contre +2,2% en mars, le Bénin a établi le sien à -7,5% contre -3,4% et le géant ivoirien, qui pourtant est l’une des économies les plus stables a enregistré une baisse de -6,8% contre -5,7%.

Toujours,selon la BCEAO, les secteurs les plus touchés sont les bâtiments et travaux publics (-15,7 points par rapport à mars), les activités commerciales (-6,7 points) et des services (-1,5 point). Une résultante flagrante de la baisse des activités économiques dans les pays et des mesures de confinement initiées par les différents pays pour contenir la propagation du Coronavirus.

Seuls pays qui ont pu se maintenir, le Burkina-Faso (+6,1% contre -9,3%) et le Mali (+5,2% contre +4,0%), par une bonne tenue des activités.

Tout compte fait, le Togo a, pour le compte du premier trimestre de l’année, un taux de croissance 2,1% contre 5,3% au trimestre précédent. Selon les prévisions, une progression de 1% est envisageable pour le pays dans un scénario plus optimiste, et au pire des cas, une régression de 1,3%.

commentaires
Loading...