La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

APD-ENSI opte pour la réussite du PND

202

Les ingénieurs regroupés au sein de l’Association des Professionnels Diplômés de l’École Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Lomé (APD-ENSI) ont compris que c’est bien le moment de renvoyer l’ascenseur à l’État.

Ils se sont engagés lors d’une Assemblée Générale tenue ce samedi à Lomé à donner de leur génie pour la réussite du Plan National de Développement (PND 2018-2022) évalué à 4.622 milliards F CFA.

Pour eux, la vision inscrite dans le PND par l’Etat togolais est une belle occasion “pour rembourser à la nation ce qu’elle a investi en eux”.

“Ce plan, sur ses trois axes qui sont prévus fait indubitablement appel aux compétences, aux savoir-faire des ingénieurs, techniciens supérieurs qui sont regroupés au sein de notre association”, reconnait Marius BAGNY, Président du Conseil d’Administration de l’APD-ENSI.

“Pour le compte de l’année 2018, nous avons eu à réfléchir au cours de la Journée Nationale de l’Ingénieur (JNI) sur les contributions que nous pouvons apporter surtout au niveau de l’axe 2 du PND. Nous avons motivé les nôtres à aller dans le sens de conception d’équipements adaptés à nos réalités et aller à la recherche des moyens de leur réalisation pour aider nos paysans”, poursuit-il.

Pour le professeur René TIEM, parrain de l’association, il est temps que le Togo fasse tout pour non seulement garder les ingénieurs qui sont encore surplace mais aussi pour attirer ceux qui sont partis servir ailleurs.

“Aujourd’hui, le monde a un déficit de 25.000 ingénieurs. Les pays qui ont les moyens tirent les ingénieurs vers eux. On a des Togolais sortis de notre école qui travaillent là où on fabrique les avions et dans les grandes structures où on fabrique les bateaux. Nous aussi, on a besoin de se développer donc il est temps qu’on les récupère pour en faire un socle de développement”, convie-t-il.

Source: agridigitale

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...