La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

JVE dit “non aux énergies fossiles” à travers une course à Lomé

395

Avec des messages, des slogans, les jeunes de l’ONG jeunes Volontaire pour l’Environnement (JVE) ont à travers une course dénommé running for climate pour dénoncer les actions « anti-climat » des gouvernants. Les jeunes veulent faire attendre leur voie à travers des messages comme « Urgence climatique », « Il est temps d’agir », « La terre se réchauffe », « Non aux énergies fossiles », « Energies renouvelables oui ». Ces messages trouvent leur objectif dans l’inaction des dirigeants dans la protection de la planète.

L’ONG JVE et ses partenaires se joignent à la mobilisation mondiale pour le climat qui a débuté le 20 septembre des actions pour dénoncer l’inaction climatique dans le monde. Une action qui va du 20 au 27 septembre dans le monde.

Les messages des Jeunes  lors de la course
Les messages des Jeunes lors de la course

 Parti du rond-point du carrefour de la FUCEC, la course a chuté à Lomegan en passant par Djidjolé.  A travers des chants et sensibilisations, les jeunes ont démontré leur engagement face l’urgence actuelle de protection de la plante. A travers cette course, JVE et ses partenaires veulent inviter les populations à se mobiliser pour interpeller les autorités et les amener à plus d’actions pour lutter contre les changements climatiques. Une action que les organisateurs pensent amplifier dans les autres villes du pays pour impacter plus d’un.

« Aujourd’hui personne ne peut nier l’évidence des changements climatiques et les effets induits. Et les énergies fossiles constituent l’un des facteurs qui amplifient ce phénomène. Depuis leur production jusqu’à leur usage au quotidien, ils contribuent énormément au dégagement de suffisamment de gaz à effet de serre qui amplifie, in fine, les changements climatiques. C’est en ce sens que nous passons, ce 21 septembre, un message aux dirigeants togolais, notamment au président de la République et au chef du gouvernement, bref à tous ceux qui ont le pouvoir de décider, de se passer des énergies fossiles et d’adopter les énergies renouvelables », a indiqué Charles KOLOU, Président JVE Lomé 5.

Pour le président, de JVE Lomé5, il est également de leur devoir de dénoncer la taxation des produits solaires qui pour lui sont devenus trop coûteux pour les populations rurales « Nous en appelons aux populations et les convions à adopter les nouvelles formes de production d’énergie comme le biogaz, les énergies solaires, éoliennes, thermique, afin de réduire la consommation des énergies fossiles qui nous portent un coût dur ». Il invite par ailleurs les populations à l’adoption des nouvelles formes d’énergie qui sont bénéfique et économique.

Les Jeunes de JVE dans les rues de Lomé
Les Jeunes de JVE dans les rues de Lomé

L’ONG JVE ne veut pas s’arrêter à Lomé, le 27 septembre prochain à Kara, un éco concert des jeunes autour des questions liées aux changements climatiques et à l’action climatique réunira les acteurs pour les mêmes causes. Aussi il est prévu dans le cadre de cette mobilisation mondiale pour le climat, des émissions radiophoniques pour toucher plus de couches afin que les exigences du moment pour le climat soient une réussite.

commentaires
Loading...