La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les enjeux entourant la nouvelle Plateforme Industrielle d’Adétikopé

332

A 20 km de la capitale Lomé, l’un des projets phares du plan quinquennal 2018-2022 vient d’amorcer sa phase opérationnelle.

Débutée le mardi dernier, la construction de la Plateforme Industrielle d’Adétikopé, qui sera une zone industrielle et de services logistiques intégrés de classe mondiale, vient participer d’une certaine manière à la déconcentration des entreprises trop souvent constatée à Lomé.

Concrètement, il s’agira d’une surface de 400 hectares sur laquelle s’érigera un parking d’une capacité de 700 camions, un parc pour le stockage de conteneurs d’une capacité de 12 500 EVP ; un entrepôt pour charger, décharger et transférer les conteneurs ; une plateforme de stockage du coton et d’autres matières premières ; une zone de 200 000 m2 dédiée aux autres activités logistiques ainsi que des routes et emprises routières.

Avec cette plateforme, le Togo pourra ouvrir une autre page de son industrialisation. Figé pendant longtemps sur le statut d’industrie extractive, pays exportateur et grand consommateur, une nouvelle opportunité se crée pour envisager la transformation des produits sur place d’ici 2021.

La filière cotonnière, anacarde, soja, riz, sésame sont dans le viseur. Pour Alain Saraka, Directeur de la stratégie d’ARISE IIP et IS, entreprise en charge de la construction, ils vont créer “des rouages performants qui permettront la transformation locale des matières premières et ainsi l’exportation de produits manufacturés qui généreront d’importants revenus pour le pays”.

Le démarrage des travaux fait suite à la signature d’un partenariat le 8 juillet dernier entre le Togo et Arise IIP, entreprise spécialisée dans le développement de parcs industriels à haute valeur ajoutée et ayant pour actionnaires Africa Finance Corporation (AFC) et Olam International Ltd.

Sani Yaya, ministre de l’Économie et des Finances du Togo se félicite d’ores et déjà pour l’entame effective du projet. Il pense que ce projet, « …démontre une fois de plus l’attractivité de l’économie togolaise.»
Avant de poursuivre,
«PIA sera une plateforme industrielle dédiée aux investisseurs locaux et étrangers, dotée d’une infrastructure moderne et de services logistiques multimodaux intégrés. Nous nous réjouissons du développement de cette infrastructure de pointe, (…) qui deviendra sans aucun doute l’un des vecteurs essentiels de la politique d’industrialisation entamée par le Togo ».

Au terme de ce projet qui nécessitera un investissement total de plus de 130 milliards de francs CFA (soit 200 millions d’euros), ce sont 35 000 emplois directs et indirects qui seront créés.

commentaires
Loading...